Huy présente des mesures pour soutenir les plus démunis face à la crise liée au Covid

L'Hôtel de Ville de Huy (illustration)
L'Hôtel de Ville de Huy (illustration) - © Google maps

Le collège communal de Huy a présenté vendredi de nouvelles mesures permettant de soutenir les personnes les plus affectées par la crise due au coronavirus. Ces personnes n'avaient pas encore pu être aidées dans le cadre des diverses dispositions prises depuis le début de la pandémie. "Nous avons vécu une période compliquée et nous restons actuellement dans une situation transitoire", a indiqué le bourgmestre Christophe Collignon.

Deux grands axes ont été définis: un plan de lutte contre la pauvreté et un plan de relance économique. Dans ce cadre, le collège a pris cinq nouvelles mesures dont l'impact budgétaire a été estimé à 522.000 euros.

Cinq nouvelles mesures

Une aide de 25% d'un loyer mensuel, avec un maximum de 150 euros, sera octroyée aux locataires du secteur du logement privé ayant subi une perte ou une baisse de revenus pendant la période allant du 6 mars au 31 mai (chômage temporaire partiel ou complet, perte d'emploi, indépendants bénéficiant du revenu passerelle). "À ma connaissance, la ville de Huy est la première à proposer une telle aide en Wallonie", s'est félicité le bourgmestre. Une enveloppe de 90.000 euros sera mise à disposition.

Afin de venir en aide aux secteurs encore à l'arrêt, les autorités ont prévu un budget de 317.083 euros.

Un budget estimé à 522.000 euros

La ville achètera notamment 500 tickets d'entrée du parc Mont-Mosan à 20 euros qui seront distribués aux familles ayant au moins deux enfants. Le parc animalier de Ben-Ahin sera aussi aidé par l'achat de 100 tickets à 3 euros. Ensuite, les forains hutois seront soutenus avec une aide de 1.250 euros et une exonération de 50% de la redevance due par chaque métier forain. Un report de charge du prêt 2020-2021 a finalement été accordé à la société Imagix pour le cinéma Kihuy et une intervention forfaitaire de 3.000 euros a été décidée pour le Moulin de Solières.

Des aides qui concerneront également les clubs sportifs et culturels, les artistes avec la mise en place d'animations du 24 juillet au 30 août, et le secteur associatif local orienté vers l'aide aux plus démunis.

Après les premières aides déjà accordées, comme les chèques solidaires et les chèques relance commerce, le collège communal espère que ces aides seront rapidement effectives à la suite du vote au conseil communal le 17 juillet et l'aval de la tutelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK