Huy: il doit démolir sa terrasse construite sur la rue

Huy : il doit détruire sa terrasse construite sur la rue
Huy : il doit détruire sa terrasse construite sur la rue - © RTBF - François Braibant

La ville de Huy obligera-t-elle un habitant de la rue du cerf à démolir sa terrasse ? Cette terrasse, Jean-Marie Eloy l'a construite sur la rue, juste devant sa maison. Il assure avoir eu l'autorisation verbale de l'ancienne bourgmestre Anne-Marie Lizin. Mais rien n'a été écrit. La ville lui demande de démolir. Le groupe politique "Pour Huy" s'y oppose.

La rue du Cerf, c'est en réalité une ruelle très étroite. Vers le milieu, au seul endroit où deux voitures pourraient se croiser, une façade est recouverte de lierre. Au pied de cette façade :  la fameuse terrasse que la ville veut voir disparaître. Grégory Vidal, du groupe politique "Pour Huy" n'est pas d'accord.

-C'est une magnifique façade végétale. La ville veut la faire démolir pour le début du mois de septembre.

-Mais le propriétaire empiète de deux mètres cinquante sur la voie publique ?

-Oui, tout à fait, mais c'est un accord qui avait été pris à l'époque avec les autorités communales.

-Un accord écrit ?

-Non, je pense qu'il n'y a rien d'écrit.

Jean-Marie Eloy, le propriétaire, habite là depuis 1992. "Là nous avons un aménagement qui a été fait il y a une vingtaine d'années. C'est un espace public, effectivement, je n'ai jamais dit que c'était un espace privé. Madame Lizin souhaitait que ce genre de petits coins où on venait déposer des crasses et des vieux matelas soient aménagés. C'est ce que j'ai fait alors je ne comprends pas pourquoi tout à coup c'est devenu un délit."

Il a accaparé l'espace public. C'est illégal.

L'échevin des travaux, Eric Dosogne, a un tout autre point de vue : "Il s'est mis dans son tort. Ce monsieur a accaparé l'espace public. C'est illégal. Il s'est construit sur la rue une terrasse qui ne lui sert qu'à lui. Il s'est approprié un espace qui ne lui appartient pas."

Pour septembre, la terrasse doit avoir disparu. S'il ne démolit pas lui-même, la ville peut aussi réaliser le travail et lui envoyer la facture. Le groupe "Pour Huy" a fait circuler une pétition et recueilli 404 signatures.

Ecoutez le sujet de François Braibant

Reportage du journal télévisé (13h) du 08 août :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir