Huy : Amélie Rock, une coiffeuse qui s'engage pour le recyclage des cheveux

Amélie Rock au travail
Amélie Rock au travail - © RTBF - Martial Giot

Amélie Rock est coiffeuse à Huy. Elle multiplie les actions de solidarité et en faveur de l’environnement. Elle a récemment adhéré à "Coiffeurs justes", une association née en France et qui œuvre à la valorisation des cheveux récupérés dans les salons. Ils peuvent être intégrés dans des produits fertilisants, des isolants ou encore, par exemple, dans des filtres permettant de nettoyer l’eau de mer souillée par des hydrocarbures.

"C’est une matière première inépuisable. Il faut que ça serve.", explique Amélie Rock, "Moi, la principale cause qui m’intéresse c’est vraiment : former des boudins dans des espèces de bas nylon qui sont ensuite mis en mer et qui récupèrent les hydrocarbures lors de dégazages de pétroliers, lors d’accidents, au niveau des marées noires. Un kilo de cheveux récupère huit litres de pétrole."

Amélie Rock est une des premières adhérentes belges de "Coiffeurs justes". Elle incite ses confrères à l’imiter. Cécile est une de ses clientes : "Tous les coiffeurs devraient se joindre à cette action. C’est vraiment un enjeu, je pense. Toutes les matières qui peuvent être recyclées doivent être recyclées. Je trouve ça extraordinaire de sa part, mais cela ne m’étonne pas en même temps. C’est une démarche qui, pour l’instant, lui coûte, donc c’est dire…". Amélie Rock doit en effet payer sa cotisation à "Coiffeurs justes", l’achat des "sacs à cheveux" et les frais d’envoi vers la France. Mais pour elle, c’est la valeur du geste ainsi posé qui compte.

"C’est une démarche vraiment hypersympa et super-responsable qui devrait se généraliser.", estime Bénédicte, une autre cliente, "Je sais qu’elle utilise les teintures naturelles sans produits chimiques. Elle a des produits de soins aussi sans produits chimiques. Elle vend du shampoing en vrac. C’est une étape supplémentaire. Espérons qu’il y ait assez de cheveux pour nettoyer toute la pollution que l’humain fait."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK