Huy: 18 élèves de l'Ecole Régionale d'Apiculture ont reçu leur diplôme

Huy: 18 élèves de l'Ecole Régionale d'Apiculture ont reçu leur diplôme
Huy: 18 élèves de l'Ecole Régionale d'Apiculture ont reçu leur diplôme - © Tous droits réservés

L'Ecole d'Apiculture de Huy a mis en valeur ses diplômés. Cette école très ancienne dispose d'une douzaine de ruches. Dix-huit élèves se vont vus remettre leur diplôme après avoir présenté leur dernier examen le matin même. Des élèves amoureux de la nature, fascinés par les abeilles et très concernés par leur indispensable préservation.

Nous avons rencontré Xavier Maréchal, 27 ans, premier de classe avec 92%. Le voici officiellement apiculteur, après avoir suivi chaque weekend, pendant deux ans, une formation à la fois théorique et pratique. La motivation première de Xavier, l'amour de la nature: "C'est toujours agréable de voir que la nature peut produire, pour nous et pour les autres. Ce qui me fascine surtout, c'est l'organisation du monde des abeilles. C'est une société vraiment très organisée et très étonnante".

"C'est tellement agréable de les observer. Elles sont bien plus humaines que nous" poursuit Laure, 39 ans. "On a beaucoup à apprendre de ce genre d'insecte, beaucoup de rapports sociaux entre elles qui sont vraiment efficaces". Laure a obtenu son diplôme de première année, tout comme Grégory, 39 ans lui aussi: "Ce qui m'a amené à suivre les cours d'apiculture, c'est surtout l'amour du miel. Le miel non traité. Ensuite, un petit coup de pouce à la nature. Ce qui m'a le plus marqué dans mon apprentissage, c'est la rigueur qui doit être appliquée à la conduite d'une colonie. On ne peut pas faire ce qu'on veut n'importe comment, on ne peut pas délibérément laisser mourir une colonie. Ouvrir, laisser refroidir une ruche et la faire mourir. Il faut de la rigueur".

De la rigueur, de la passion, et beaucoup d'amour pour les abeilles.

Pour les curieux ou ceux qui seraient tentés par l'aventure, sachez que l'Ecole Régionale d'Apiculture de Huy ouvre ses portes au public le 25 juin prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK