Herve: pas de Cavalcade sans meneurs ni chevaux de trait

Herve: pas de Cavalcade sans meneurs ni chevaux de trait
Herve: pas de Cavalcade sans meneurs ni chevaux de trait - © Jamy - cavalcadeherve.com

La ville de Herve s'apprête à vivre en ce lundi de Pâques sa 142ème traditionnelle cavalcade. Plus qu'un carnaval, c'est un grand cortège folklorique qui ravit chaque année des dizaines de milliers de visiteurs. Une quarantaine de groupes et harmonies défileront dans les rues de la capitale du plateau de Herve. La spécificité de ce défilé réside dans le fait que, depuis 12 ans, il n'y a plus aucun tracteur dans le cortège. Les chars sont tirés par des chevaux de traits. Une particularité qui n'est pas sans poser quelques soucis au Syndicat d'Initiative de Herve.

En revenant à la traction chevaline pour tirer les chars, les organisateurs ont voulu retourner aux sources et raviver les souvenirs d’antan comme le labour des champs avec chevaux. Ce lundi, près de 150 chevaux de traits seront nécessaires. D'année en année, cela devient de plus en plus complexe parce qu'il faut des chevaux de qualité qui sont habitués au bruit, à la lumière, aux couleurs et trouver des meneurs qui soient à même de diriger les chevaux précise Romuald Lorquet, président du comité organisateur.

Partenariat avec des meneurs de chevaux allemands

L’organisation se choisit des meneurs expérimentés qui doivent rassurer leurs chevaux durant le cortège, voire parfois les calmer. Et cela sans paniquer eux-mêmes, en cas de réaction brutale des animaux face à la foule ou à cause du bruit. Hélas, le nombre de meneurs diminue, ce qui oblige le comité hervien à se tourner vers l’étranger. La plupart viennent de Belgique, mais nous devons désormais recourir à nos voisins allemands pour compléter parce nous ne trouvons pas de chevaux en suffisance en Belgique explique Romuald Lorquet.

Recourir aux chevaux de trait a certes replongé la Cavalcade dans la tradition, mais outre la difficulté de trouver les meneurs, le coût lié à leur prestation et au déplacement des bêtes représente un poste important du budget. Qu’à cela ne tienne, le spectacle d’une trentaine de chars tirés par des chevaux de trait, reste l’attrait majeur de la Cavalcade.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK