Herve: le bourgmestre Pierre-Yves Jeholet (MR) monte au gouvernement wallon

P-Y Jeholet, nouveau ministre wallon de l'économie, de l'emploi et de la formation
P-Y Jeholet, nouveau ministre wallon de l'économie, de l'emploi et de la formation - © rtbf

Pierre-Yves Jeholet ministre de l’Économie, l'Emploi et la Formation. Le député libéral reprend donc des compétences des socialistes Jean-Claude Marcourt et Eliane Tillieux. Pierre-Yves Jeholet est un reyndersien pur jus.

Pierre-Yves Jeholet a 49 ans. Ancien journaliste, bourgmestre de Herve depuis 2012 et député wallon depuis 2004. C'est un proche de Didier Reynders et ça peut expliquer pourquoi en 2014 le Hervien n'a pas été choisi pour "monter" au gouvernement fédéral.

Au Parlement wallon, Pierre-Yves Jeholet est chef du groupe libéral. Il y a, notamment, réclamé un cadastre des mandats. Ses colistiers décrivent un homme tranché, direct, pugnace et fidèle en amitié. Pierre-Yves Jeholet a aussi la réputation d'être autoritaire. Hors de son parti, on peint un homme intelligent et rigoureux, capable de décider vite, à la répartie facile, prompt à mordre et qui dans les situations conflictuelles, peut préférer le rapport de force au compromis.

Dans l'arrondissement de Verviers, Pierre-Yves Jeholet est le champion des voix de préférence. Plus de 18 000 voix, un gros tiers de plus que sa concurrente centriste hervienne et ministre aussi Marie-Martine Schyns.

Pierre-Yves Jeholet totalise sept mandats, dont deux rémunérés: ceux de député wallon et de bourgmestre de Herve. Désormais, il ne sera plus que ministre.

Remplacements en cascade

A la ville de Herve, sans surprise, Pierre-Yves Jeholet sera remplacé par son premier échevin, Marc Drouguet.

Sur les bancs MR du parlement wallon, c'est Charles Gardier qui prendra la place de Pierre-Yves Jeholet. Charles Gardier, déjà présent à la fédération Wallonie-Bruxelles complète ainsi son mandat par la Région. Par la même occasion, il abandonnera son poste d'échevin à Spa. Là aussi, il y aura donc du changement.

Par ailleurs, pour remplacer le nouveau ministre sur les bancs du parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles cette fois, c'est le nom de l'ancienne échevine verviétoise Aurélia Luypaerts qui est avancé.

Enfin, la Spadoise Alda Greoli, déjà ministre à la fédération Wallonie-Bruxelles devient ministre wallonne en charge de l'Action sociale, de la Santé, de l’Égalité des Chances et de la Fonction publique.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK