Herstal: l'unité de biométhanisation transforme vos déchets de cuisine en compost agricole

L'unité de biométhanisation d'Intradel à Herstal
L'unité de biométhanisation d'Intradel à Herstal - © Tous droits réservés

A Herstal, c'était vendredi l'inauguration officielle chez Intradel, de la nouvelle unité de biométhanisation. L'usine traitera dans un premier temps,  22000 tonnes de déchets organiques. C'est le poids récolté, par an, auprès des 540 000 citoyens des 47 communes de la province qui organisent le tri sélectif. Or l"unité possède une capacité de 40 000 tonnes. Jean-Jacques De Paoli, porte-parole d'Intradel: "en attendant pour saturer l'usine, on va prendre un peu de déchets organiques du privé et des déchets verts. Mais l'idée, c'est que l'ensemble des 72 communes de la zone Intradel passe au système de tri des déchets organiques, ce qui concernera 1 200 000 personnes."    

 Plusieurs tamis pour obtenir une matière organique quasi "pure"

 L'usine est située juste à coté de l'incinérateur Uvélia. Avantage: c'est là que seront brûlés les déchets résiduels retrouvés dans vos déchets de cuisine. Autonome, l'usine de biométhanisation produit elle-même du biogaz qui enflammé, fournira à son tour chaleur et électricité. Dans l'usine de biométhanisation, les déchets que vous mettez dans vos poubelles vertes seront d'abord triés. Les déchets passent  d'abord dans un "crible", une sorte d'immense tamis qui tourne pour séparer les gros des petits déchets. Un deuxième tri évacue tous les intrus (plastiques,...) qui se trouvent encore parfois dans les poubelles vertes. "Ensuite, ça passe par une bande transporteuse dans un système de déferraillage. Les petites particules métalliques sont enlevées par un électroaimant." 

Le digesteur, c'est un énorme estomac comme celui d'une vache 

La matière organique nettoyée sera ensuite traitée dans un énorme digesteur. "C'est un énorme estomac, comme l'estomac d'une vache. Si nous digérons assez rapidement, la vache, elle, prend plusieurs jours. Dans l'unité de biométhanisation, c'est 21 jours! La matière organique va être brassée, digérée en permanence pour ressortir en un "digestat", un compost agricole à haute teneur énergétique, destiné à nos champs de légumes en Hesbaye, par exemple."  

Un nez olfactif électronique pour obtenir zéro pour cent d'odeurs  

Les déchets organiques ont une odeur. Les riverains doivent-ils craindre des nuisances olfactives? "Non" selon le porte-parole d'Intradel. "L'objectif de l'unité de biométhanisation est de zéro pour cent de nuisances olfactives. L'air produit par les déchets "dehors" va être aspiré à l'intérieur et être nettoyé, passer dans des filtres avec des processus chimiques naturels. Tout ça est contrôlé par un nez électronique. L'objectif est de tout régler pour que l'odeur rejetée soit de zéro en terme de nuisances." L'usine de biométhanisation devrait être pleinement opérationnelle d'ici un mois. Le montant de l'investissement s'élève à 27 millions d'euros.    

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK