Herstal: des élèves de l'école Emile Muraille apprennent à tomber sans se faire mal

Apprendre à tomber sans se faire mal
Apprendre à tomber sans se faire mal - © RTBF - Martial Giot

70% des accidents des enfants du cycle primaire surviennent lors de la récréation ou durant le cours de gymnastique. Pour faire baisser cette statistique, le judoka Cédric Taymans, ex-vice-champion d'Europe et du monde, a imaginé d'apprendre aux enfants à tomber sans se faire mal grâce à des techniques du judo.

L'an dernier, il a commencé à dispenser des séances d'initiation dans des écoles du Brabant Wallon. Cédric Taymans vient d'organiser les premières en province de Liège à Herstal pour les élèves de la 4e à la 6e primaire de l'école Emile Muraille, soit un total de plus de 100 enfants.

"L'objectif est vraiment de leur apprendre comment bien tomber et surtout sans se faire mal.", explique Cédric Taymans, "Moi, j'ai quatre enfants et ils sont déjà revenus, quand ils étaient plus petits, du cours d'éducation physique ou de la cour de récré, avec un plâtre..."

Les enfants sont-ils réceptifs, comprennent-ils le profit qu'ils peuvent tirer de ces séances ?  "Oui. Tout à fait.", répond Cédric Taymans, "En début de séance, on leur dit toujours "Mettez-vous en position, on va essayer de vous faire tomber. Faites une chute en arrière." Le premier réflexe qu'ils ont, c'est de mettre les mains en premier. Dès qu'ils trouvent un sens à un exercice, les enfants adorent. Ils sont vraiment hyper réceptifs."

A l'issue de leur séance d'initiation de ce lundi, les principaux intéressés commentent: "Des fois, si tu sautes mal, ça va faire mal.", "Tu peux te casser quelque chose.", "Tu dois bien te placer, sinon tu vas te faire mal".

Les élèves pensent-ils que cet apprentissage va leur être utile ? "Oui parce que quand on tombe ou qu'on nous fait un croche-pied, ça va nous être utile pour ne pas nous casser le coude, les genoux, la nuque, la tête. Dans tous les trucs où on tombe, ça peut nous servir.", répond un d'entre eux. Et les enfants sont certains que les techniques du judo ne leur serviront pas que dans la cour de récréation ou aux cours de gym. "Partout, partout. Par exemple si on tombe dans la rue, on peut faire ça."   

L'échevin des sports de Herstal, Franco Ianieri, compte bien ne pas se limiter à l'école Emile Muraille. Il espère que Cédric Taymans pourra apprendre aux élèves des autres écoles communales à tomber sans se faire mal.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK