Herstal: Frédéric Daerden réussit son pari et garde son mayorat à la majorité absolue

Pari réussi pour Frédéric Daerden qui obtient la majorité absolue avec sa liste PS-H
Pari réussi pour Frédéric Daerden qui obtient la majorité absolue avec sa liste PS-H - © THIERRY ROGE - BELGA

Frédéric Daerden, qui avait constitué une liste commune avec son partenaire de majorité sous l'appellation PS-H, conserve son mayorat à Herstal avec plus de 5.000 voix de préférence.

En obtenant 19 sièges sur 33 au conseil communal de Herstal, la liste emmenée par le bourgmestre sortant obtient la majorité absolue que le fils Daerden espérait. On assiste également à Herstal à une forte progression du PTB qui passe ainsi de 4 à 9 sièges. Le MR perd deux sièges tandis que le Parti Populaire (PP) en gagne un.

À Herstal, on ne savait pas si la liste d'ouverture du populaire bourgmestre-député Frédéric Daerden parviendrait à garder la majorité absolue. C'était en tout cas son objectif affiché. Le socialiste a joué la carte de la prudence en s'alliant sur une liste commune avec son partenaire de majorité depuis 2006, le cdH d'Entente pour Herstal.

Nommée PS-H, cette liste comptait aussi l'ancien élu écolo passé indépendant, Eric Jadot figure aussi. De cette manière, le fils de Michel Daerden a bétonné sa majorité dans la cité de Charlemagne avec dans l'opposition, à sa gauche le PTB et à sa droite, le MR.

A Herstal, on voyait mal comment l'opposition pourrait déstabiliser Frédéric Daerden.  Avec l'opération 18000 sonnettes lancée il y a deux ans, Fredo comme tout le monde l'appelle là-bas, a sonné à la porte de chaque habitant. Une campagne de proximité qui a semble-t-il payé le soir des élections. D'autant plus que le bourgmestre socialiste est resté éloigné du scandale Publifin. A Herstal, le PTB est le deuxième parti en nombre de voix. Pourrait-il s'allier avec le PS? Le parole-parole Raoul Hedebouw  l'affirme. Mais Frédéric Daerden espèrait conserver une  majorité absolue pour diriger seul sa commune : c'est chose faite.

Parmi les priorités, le PS a cité d'abord l'inclusion sociale. De la crèche à l'école, de la jeunesse aux aînés… C'est "l'anti repli sur soi".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK