Hannut: une récolte de GSM en faveur des migrants

L'initiative a été lancée par la Maison des Jeunes de Hannut.
L'initiative a été lancée par la Maison des Jeunes de Hannut. - © Tous droits réservés

Récolter des vieux GSM ou smartphones pour permettre à de jeunes migrants de garder un contact avec leurs familles. La Maison des Jeunes de Hannut a lancé cette initiative originale le 27 novembre. Elle a déjà permis de récolter une dizaine de smartphones. Mais elle a aussi essuyé quelques critiques, sur les réseaux sociaux en particulier.

L'été dernier, des jeunes hannutois ont côtoyé des migrants mineurs non-accompagnés dans le cadre d'un projet de création artistique collective. Ils voient aussi des familles de leur région héberger, surtout durant les week-ends, des jeunes migrants provenant du parc Maximilien à Bruxelles.

Pour garder contact

Désireux de participer à cet élan de solidarité, les jeunes de la Maison des Jeunes de Hannut ont eu donc l'idée de lancer une campagne de récolte d'anciens GSM et smartphones. Charlotte Colsoul, coordinatrice de la Maison des Jeunes de Hannut: "Le fait d'avoir rencontré ces jeunes migrants, de se rendre compte à quel point garder contact avec sa famille, garder des liens, était important, c'est de là que l'idée est venue. Le GSM, c'est vraiment uniquement pour reprendre contact avec la famille. Ça s'arrête là. On n'est pas là pour régler les problèmes de papiers, etc., et de toute façon, c'est bien clair que ces jeunes-là ne veulent pas rester en Belgique".

Une initiative critiquée

Une initiative qui a reçu des encouragements, mais également des critiques. Ce qui a créé des doutes chez ces jeunes qui se mobilisaient pour une cause qu'ils pensaient bonne, comme le confirme Charlotte Colsoul: "Oui, parce qu'ils se sont dits, nous, les jeunes, on a toujours une mauvaise image, on ne fait rien... Puis là on se mobilise pour une cause en tout cas qui nous touche, et le fait d'être critiqués par rapport à ça, ça a été compliqué. Mais on y est arrivé. Ils se sont de nouveau mobilisés et on a récolté une dizaine de smartphones. Dès qu'un migrant dans une famille a besoin d'un téléphone, on prend contact avec la Maison des Jeunes et on va le déposer dans la famille d'accueil. La distribution ne se fait pas par les animateurs de la Maison des Jeunes, mais ce sont bien les jeunes qui l'apportent dans la famille d'accueil. C'est important de continuer cette rencontre entre les gens".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK