Hannut et Jalhay : veillée chauve-souris au camp scout

Connaissez-vous la chiroptérologie ? C’est l’étude des chauves-souris. Christine Mosselmans est une passionnée. Elle est d’ailleurs animatrice bénévole pour Natagora. Objectif : faire découvrir ce petit mammifère aux enfants dans les écoles notamment et, depuis cet été, dans les camps des mouvements de jeunesse. En Province de Liège, ces animations ont lieu à Hannut et à Jalhay. Ce jeudi soir, c’était donc veillée spéciale dans un champ hannutois.

3000 insectes avalés par nuit !

Rassemblés en arc de cercle, les scouts de la 66e unité Corbeau Noir de Bruxelles écoutent attentivement. Christine leur explique, leur montre des photos de la petite chauve-souris de chez nous, la pipistrelle, à la grande d’Amérique du Sud ; Il faut aussi balayer les idées reçues : "les plus courantes c’est qu’elles s’agrippent aux cheveux, c’est tout à fait faux, qu’elles sont un signe du diable aussi. Heureusement, avec les années on me dit de moins en moins souvent qu’on les cloue sur les portes des granges. Quant à celles qui boivent du sang, c’est fort exploité au cinéma mais en réalité il n’y a que deux espèces de ce type, c’est en Amérique du Sud et encore, elles ne prennent qu’une minuscule quantité de sang et du bétail uniquement !".

Christine Mosselmans prépare aussi des petites expériences sur les ultrasons, la façon de chasser de ces petits animaux, leur façon de manger aussi : "elles avalent jusqu’à 3000 insectes par nuit soit un tiers de leur poids, pour faire des réserves pour leur hibernation".

Repérer la chauve-souris dans la grange

Les enfants sont subjugués : "ce qui m’a étonné c’est la différence de taille entre la petite et la grande", explique l’un, "moi, ce sont leurs dents très pointues, le fait aussi qu’elles n’ont qu’un bébé par an", commente un autre, "et moi c’est leur façon de chasser par ultrasons", ajoute une autre.

L’animation se termine à la tombée de la nuit, le moment propice à la découverte de la chauve-souris. Son petit détecteur d’ultrasons en main, Christine tente de repérer une chauve-souris. Et cela fonctionne, quelques minutes plus tard, on entend les "tac tac" significatifs sur sa machine et rapidement, on aperçoit la chauve souris… Elle vient d’avaler quelques insectes. Les enfants, eux, peuvent maintenant se coucher.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK