Hamoir: un boulevard pour Patrick Lecerf?

Hamoir : un boulevard pour Patrick Lecerf
Hamoir : un boulevard pour Patrick Lecerf - © Tous droits réservés

Patrick Lecerf est bourgmestre depuis 25 ans et on ne voit pas bien aujourd'hui ce qui pourrait l'empêcher de rempiler une nouvelle fois à la tête de Hamoir. D'autant que la liste de la majorité (IC) et l'opposition (ACOM) ont fusionné pour une liste baptisée ICOM. Plus qu'un boulevard, c'est désormais une autoroute. 

Voilà ce que nous disaient les principaux intéressés, il y a un an: pour Patrick Lecerf, cette nouvelle liste était une évidence: "Les deux groupes partagent une même vision pour l’avenir de la commune. Nous tirons la corde dans le même sens depuis plusieurs années. C’est donc en toute logique que nous avons décidé de nous allier pour proposer une liste plus forte, unie, pour le bien de la commune." Même son de cloche chez Loïc Jacob, ancien membre de la liste ACOM: "La relation entre les deux groupes a bien évolué. Avec le temps, nous nous sommes approchés de la majorité qui prêtait une oreille attentive à nos propositions. On a donc décidé de s’unir et de travailler ensemble." La liste sera composée d’un mix entre les anciens ACOM et IC. On y retrouvera quelques nouvelles têtes pour pallier les départs de deux échevins: Suzanne Bissot et Serge Nuyts.

Une deuxième liste, une opposition citoyenne

L'opposition viendra finalement d'un mouvement citoyen, Pdh, pour Pays de Hamoir. Et qui entend bien ouvrir la commune à une politique participative. C'est en tout cas une ouverture démocratique. Et le Pdh ne manque pas d'ambition: Pourquoi pas le mayorat? sourit Jean-Luc Méan, porte-parole du mouvement. Dans cette liste, aucun candidat n'a jusqu'à présent fait de politique, ce sont des habitants qui s'engagent. Le programme s'est constitué sur la base de rencontres, menées cet été, dans les villages de l'entité. Il comporte un important chapitre sur la bonne gouvernance et la participation citoyenne. "Notre souhait, c'est d'être constructif et de continuer, après les élections, de travailler avec les citoyens. Notre tête de liste, Frédéric Heneaux, est menuisier et enseignant, apiculteur aussi, il est très impliqué dans la vie locale", poursuit le porte-parole. "Nous attendons de voir ce que souhaitent les habitants, sont-ils satisfaits ou pas de ces 25 ans de mayorat?"

Un bourgmestre à part entière? 

Patrick Lecerf qui mène la liste ICOM a été moins présent ces derniers mois. Il est devenu député wallon en 2014. "Si je suis réélu bourgmestre, je quitterai le parlement", annonce le bourgmestre empêché, d'autant que Michel Legros, qui avait repris la fonction,  ne souhaite plus exercer cette charge-là. 

Du côté de Patrick Lecerf, le scrutin est abordé sereinement, avec l'intention de poursuivre les dossiers relatifs à l'aménagement du territoire, notamment les nouveaux lotissements. "Les jeunes et les petites entreprises ne trouvent pas toujours à se loger", insiste-il. Outre les projets déjà réalisés, celui d'un nouveau quartier au centre d' Hamoir sera au cœur des préoccupations d'une nouvelle législature, un projet d'une centaine de logements, à proximité de la gare. Autre dossier qui prendra sans doute plusieurs années: la reconversion du camping communal vers un espace de détente, l'aménagement des abords du hall des sports et la création d'un hébergement de loisirs. 

La nouveauté viendra peut être des femmes. Elles sont 7 sur la liste du bourgmestre et bien décidées à jouer un rôle actif, notamment dans le futur collège. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK