Grippe : les services de garde à domicile sont surchargés

Grippe : les services de garde à domicile sont surchargés
Grippe : les services de garde à domicile sont surchargés - © Tous droits réservés

La grippe sévit dans notre pays. Depuis quelques jours, on peut même parler d’épidémie. Et quand un enfant est touché, et que l’on travaille, il faut trouver une solution. Ce n’est pas simple car pour le moment, les services de garde sont débordés.

Bab’Atchoum est un service de garde pour les enfants de 0 à 12 ans. Comme son nom l’indique, les puéricultrices s’occupent des enfants malades. En cette période, les 10 puéricultrices de l’ASBL sont presque toutes occupées par le virus de la grippe. "On est le seul service dans la région et parfois, on se rend compte aussi qu’un deuxième service ne serait pas du luxe. Même si on est dans un milieu rural, donc a priori les parents pourraient faire appel à leur entourage, on se rend compte que les grands-parents travaillent toujours donc ils ont besoin de nous", explique Fanny Huylebroeck, la coordinatrice du service de garde.

Pour bénéficier du service, une seule règle : disposer d’un certificat médical. Un impératif qui dans le cas d’une épidémie semble plus justifié que jamais, tant la demande est forte.

Je ne suis pas infirmière

"Je veille à prendre soin de l’enfant. Je le nourris, je surveille sa température, je lui donne à boire en suffisance surtout en cas de fièvre. Je suis là pour m’occuper de l’enfant et donner les médicaments qui ont été prescrits par le médecin mais je suis ne pas infirmière", précise Audrey Dejardin, une puéricultrice du service Bab’Atchoum.

Cette semaine, le service affiche complet. Le mois de février est d’ailleurs toujours le plus chargé. En moyenne, chaque année, l'ASBL doit mettre en attente près de 26 demandes.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK