Grand-Théâtre de Verviers: où en est-on?

Grand-Théâtre de Verviers: où en est-on?
Grand-Théâtre de Verviers: où en est-on? - © Google maps

C'était il y a presque 2 ans. Le 23 juin 2015, une moulure de 10 kilos se détachait du plafond du foyer du Grand Théâtre de Verviers et s'abattait sur une table. Plus de peur que de mal: il n'y avait eu aucun blessé. Mais depuis lors, le Grand Théâtre de Verviers est fermé pour raisons de sécurité.

Deux ans, et pour certains de ses défenseurs, rassemblés notamment dans le groupe facebook "sauvons le grand théâtre", rien ne bouge. On a connu des fuites d'eau, récemment encore des carreaux cassés, sans parler des graffitis.

Le Grand Théâtre n'est pas en danger

Du côté de la ville et de son échevin de la culture, on se veut rassurant. Le bureau d'architectes L'Escaut, désigné auteur de projet, est à pied d’œuvre et le bâtiment n'est pas menacé. Jean-François Istasse: "Le service des travaux surveille le Grand Théâtre de très près. On y passe très très régulièrement, dès qu'il y a une dégradation, elle est réparée. Le théâtre n'est donc pas en danger. Et précisément, une des premières missions de l'auteur de projet consiste à nous dire ce qu'il faut faire d'urgence pour préserver le bâtiment".

Les choses ne se voient pas, mais ça avance

L'état des lieux est en train de se faire: "L'auteur de projet est en ce moment sur la toiture du Grand Théâtre pour examiner ce qu'il faut faire. Dès le mois de septembre-octobre, nous aurons donc ce qu'on appelle une étude de faisabilité technique mais qui sera également architecturale et financière. Il faut maintenant conclure un accord-cadre avec le ministre du Patrimoine. C'est négocié pour le moment, avec l'aide d'ailleurs de notre auteur de projet, et ça devrait être conclu avec la Région wallonne avant la fin de l'année. Il faut recommencer le certificat de patrimoine, donc ça c'est tout l'aspect urbanistique. On a clôturé l'ancien, on a refait un nouveau. Les optimistes estiment qu'il faut encore 5 ans. Les pessimistes disent 10 ans. Les choses ne se voient pas, mais ça avance".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir