Grand froid : renforcement des abris de nuit et de jour

Grand froid : renforcement des abris de nuit et de jour
Grand froid : renforcement des abris de nuit et de jour - © JASPER JACOBS - BELGA

Depuis quelques jours, une importante vague de froid traversere la Belgique. Cela pousse les services d'aides de la région liégeoise à élargir leurs mesures à l'égard des personnes en situation précaire. La phase du plan "froid morbide" est activée : les température sont potentiellement  mortelles pour ceux qui dorment dehors. Les capacités des abris habituels sont exploitées au maximum

A la Croix-Rouge de Liège-Angleur, c’est un abri supplémentaire à Coronmeuse qui est organisé. De 8 heures à minuit, les bénéficiaires y ont la possibilité de venir prendre une douche et nous prodiguons des petits soins s’il y a des cloques au pieds, explique l’une des coordinatrices. Cette semaine, un volontaire supplémentaire va encadrer les travailleurs sociaux car dans cet abri, on passe de 20 à 30 lits, poursuit-elle. 

Chaque matin, ce sont une soixantaine de sans-abris qui viennent prendre un petit déjeuner ou un café. Un nombre équivalent de personnes précarisées transitent également en journée, précise t-on encore à l'antenne Croix-Rouge.

Du côté du Relais Social du Pays de Liège, les mesures spécifiques sont mises en place depuis mercredi et prévues toute la semaine prochaine. On met à disposition du public sans-abri un abri de nuit complémentaire qui se trouve Parc Astrid, précise sa directrice, Joëlle Houben. Un foyer qui accueillera, comme les quatre autres présents à Liège et Seraing, toute personne qui demande à être hébergée puisque notre mot d’ordre est que personne ne dorme à la rue contre son gré, insiste Joëlle Houben.

Afin de s’assurer que toute les personnes qui vivent à la rue soient bien au courant de ces possibilités d’hébergement, le dispositif d’urgence sociale du CPAS, en collaboration avec les éducateurs du Relais Social et la Croix-Rouge, prévoit des maraudes en camionnette. Ceci dans le but d’inciter aux sans-abri à les suivre et les emmener vers les lieus adéquats.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK