Le Conseil d'Etat suspend la désignation d'un conseiller communal PS à Grâce-Hollogne

Le Conseil d'Etat suspend la désignation d'un conseiller communal PS à Grâce-Hollogne
Le Conseil d'Etat suspend la désignation d'un conseiller communal PS à Grâce-Hollogne - © BRUNO FAHY - BELGA

La commune de Grâce-Hollogne n'a toujours pas sorti la tête hors de l'eau. Six mois après les élections, elle n'a pas encore de majorité. Et ce n'est pas près de s'arranger, après la décision que vient de prendre le Conseil d'Etat.

Celui-ci vient effet de suspendre en extrême urgence la désignation d'un conseiller communal PS. Motif: ce siège abandonné par le PTB aurait dû revenir aux démocrates humanistes, pas aux socialistes. Une décision lourde de conséquences, car ce suppléant socialiste retoqué par le Conseil d'Etat faisait partie du clan du bourgmestre sortant, Maurice Mottard, et lui donnait une majorité au sein  du groupe PS... un groupe déchiré en deux clans: le clan Mottard, et le clan Manu Dony, échevin sortant.

Dans le dos de son "camarade" socialiste, Maurice Mottard s'était allié au MR, à Écolo et aux démocrates humanistes du rcGH et espérait faire approuver son pacte de majorité par le conseil communal début mai. Mais sans l'appui de ce socialiste recalé par le Conseil d'Etat, ce pacte est compromis car Maurice Mottard n’a plus de majorité au sein de son propre groupe politique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK