Grâce-Hollogne: permis accordé pour l'abattoir à volailles

Grâce-Hollogne aura bientôt un abattoir pour volailles
Grâce-Hollogne aura bientôt un abattoir pour volailles - © Tous droits réservés

La Wallonie manque d’abattoirs à volailles. Les petits et moyens producteurs liégeois doivent ainsi faire la route jusqu’à Tournai pour pouvoir faire abattre leurs volailles. Pour pallier ce problème, la région wallonne vient d’accorder à la province un permis d’exploitation d’un nouvel abattoir à Grace Hollogne, dans le zoning industriel. Mais, ce projet ne plaît pas aux riverains qui craignent de nombreuses nuisances.

Chaque année, ce sont 200.000 volailles qui devraient être abattues à Grâce-Hollogne. Les éleveurs liégeois et namurois se réjouissent. Pour eux, c’est un véritable soulagement car aujourd’hui, ils doivent parcourir plus d’une centaine de kilomètres pour faire abattre leurs poulets.

D’après André Denis, le responsable agriculture à la Province de Liège, 200.000 volailles par an, c’est ce que l’on appelle un abattoir de petite taille. Mais l’argument ne convainc pas les riverains. Aucune nuisance ? Ils n’y croient pas ! Certains ont même fondé une association et récolté près de 3000 signatures contre ce projet. Un non catégorique soutenu par la commune elle-même. Mais le permis a donc été accordé malgré tout.

L’abattoir devrait ouvrir ses portes au printemps prochain et fournir de l’emploi à une petite dizaine de personnes. Les riverains envisagent d’introduire un recours au conseil d’Etat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK