Fronde au Parti socialiste liégeois: 9 mandataires réclament plus de transparence

Fronde au Parti Socialiste : 9 mandataires réclament plus de transparence
Fronde au Parti Socialiste : 9 mandataires réclament plus de transparence - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Comme le précise Sudpresse, 9 bourgmestres et échevins ont fait parvenir un courrier incendiaire aux membres de l’exécutif fédéral, le "gouvernement" de la Fédération liégeoise du PSD.

Certains de ces frondeurs sont des pointures socialistes. On y retrouve notamment comme bourgmestres Marc Bolland (Blegny), Grégory Philippin (Ans), Valérie Maes (Saint-Nicolas), Serge Fillot (Oupeye) et Thibaut Smolders (Awans). Mais aussi la première échevine sérésienne Déborah Géradon, celui de Grâce-Hollogne Manuel Dony, l’échevine de Sprimont Angélique Vangossum et le conseiller et chef de groupe d’Aywaille Frédéric Sevrin.

Que critiquent précisément ces 9 frondeurs dans cette lettre ?

Ils estiment que le pouvoir au sein de l’exécutif fédéral de la fédération liégeoise est confisqué par les mêmes anciens poids lourds du PS, et que la jeune génération n’est pas assez représentée, notamment celle qui s’est distinguée lors des dernières élections communales.

La transparence, les 9 frondeurs la réclament aussi à propos d’Enodia, l’ex-Publifin, et de Nethys : "il y a toujours trop d’opacité, ça ne bouge pas" regrettent les signataires de cette lettre incendiaire.

Une réunion de crise aura lieu demain, entre ces 9 frondeurs et une délégation de cet exécutif fédéral sur lequel ils tirent à boulets rouges. Nous avons évidemment tenté de contacter plusieurs des signataires de ce courrier ce matin mais c’est resté sans réponse.


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK