Fouad Benaane, soupçonné de lien avec les terroristes de l'état islamique, devant la justice liégeoise

Menace d'une nouvelle attaque terroriste à Liège: Fouad B. dit avoir fait des "déclarations fantaisistes"
Menace d'une nouvelle attaque terroriste à Liège: Fouad B. dit avoir fait des "déclarations fantaisistes" - © RTBF

Fouad Benaane a comparu mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège. Il est suspecté de plusieurs activités à caractère terroriste. Il aurait notamment participé à la radicalisation de Benjamin Herman, l'auteur du meurtre de deux policières à Liège, en mai 2018. Le Verviétois, âgé de 40 ans, nie les faits en bloc.

Fouad Benaane avait été arrêté en juin 2018 à Ensival. Il avait annoncé qu'une attaque terroriste allait se dérouler à Liège. Fouad Benaane pourrait avoir participé aux activités du groupe terroriste état islamique. En prison, il aurait radicalisé son codétenu et entretenu des contacts avec les terroristes de l'état islamique. Il est aussi suspecté d'avoir émis une menace d'attentat terroriste en juin 2018.

Après l'attentat commis à Liège le 29 mai 2018, lors duquel deux policières avaient été tuées, Fouad Beenane avait fait des déclarations à un journaliste du Morgen. Il avait précisé dans cet entretien enregistré qu'il avait des contacts avec l'Etat islamique et que des attentats terroristes allaient encore survenir en Belgique.

Lors de cette seconde audience de son procès, Fouad Benaane a contesté l'ensemble des faits. Il a expliqué qu'il s'était passionné pour la religion pendant son séjour en prison. Mais il conteste avoir été radicalisé et avoir préparé un attentat. Fouad Benaane a précisé qu'il étudiait l'Islam, un Islam "normal" et non radical.

La prochaine audience aura lieu le 24 avril.

Archives: Journal télévisé 06/06/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK