Fort de Lantin: l'horloge parlante qui a donné l'heure de 1941 à 1983 a retrouvé la voix

André Lejeune, ancien technicien RTT - Régie des Télégraphes et des Téléphones a remis en état la toute première horloge parlante de Belgique au Fort de Lantin
André Lejeune, ancien technicien RTT - Régie des Télégraphes et des Téléphones a remis en état la toute première horloge parlante de Belgique au Fort de Lantin - © RTBF (ACC)

Souvenez-vous de la toute première horloge parlante de Belgique.  Elle a été active pendant la guerre 40-45 et s'est tue en 1983, avant un système plus moderne. Cette bonne vieille horloge, un passionné l'a retrouvée et remise en état au Fort de Lantin.

André Lejeune est un passionné de téléphonie. Ancien technicien à la RTT, la Régie des Télégraphes et des Téléphones, de 1961 à 1972, il a réussi à redonner de la voix à la première horloge parlante.  Cette machine a arrêté de parler en 1983 et elle a été placée au Musée du Téléphone. Quant la RTT est devenue Belgacom, le musée disparaît et toutes les pièces sont éparpillées. "Ce matériel, lorsqu'il a été démonté, a été stocké dans des hangars dans des conditions assez mauvaises d'humidité.  Et un jour, on nous a demandé si ça ne nous intéresserait pas, ici au Fort de Lantin.  J'ai trouvé ça tout à fait extraordinaire et je voulais absolument la sauver", explique André Lejeune.

140 heures de travail pour réparer l'horloge parlante

Lorsqu'André Lejeune récupère la première horloge parlante de Belgique, il a envie de la réparer, de la faire parler. Il faudra 140 heures de travail pour lui faire retrouver la parole. André explique son fonctionnement: "Un faisceau vient éclairer la piste et une quantité de lumière réfléchit en fonction de la largeur de la piste.  Plus la largeur est grande, plus il y a de lumière réfléchie et cette lumière réfléchie-là est modulée et reproduit le son".

Aujourd'hui, le service est toujours le même

Vous n’avez pas tout compris, ce n’est pas trop grave car aujourd'hui, l’horloge est complètement électronique. "C'est une autre voix qui n'a pas la résonance des voix qui étaient enregistrées en 1940 mais le service est toujours le même" dit André Lejeune.

Quoi qu’il en soit, André Lejeune reste nostalgique de la voix qu’il a entendue pendant plus de 40 ans.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK