Focus sur l’abbaye de Stavelot et ses trois musées

Un focus sur Stavelot et son abbaye multiséculaire. Une abbaye inscrite au patrimoine exceptionnel de Wallonie, qui jouit d’ailleurs de la reconnaissance 5 soleils, la note maximale pour les lieux touristiques. Dans cette abbaye sont implantés trois musées. Découverte.

" L’abbaye de Stavelot est l’une des plus anciennes fondations monastiques de Belgique. Elle remonte à 651. Elle est dotée de trois musées : un musée historique de la principauté de Stavelot-Malmedy, un musée lié au circuit de Francorchamps et un musée unique au monde dédié au poète Guillaume Apollinaire ", détaille le directeur Patrick Mignon.

4 images
Le sommet de la crosse abbatiale de Wibald a été retrouvé dans la tombe du plus connu des princes abbés de Stavelot. © RTBF – Olivier Thunus

Le premier musée est donc celui de l’ancienne principauté abbatiale : " C’est un musée qui raconte toute l’histoire de l’abbaye de Stavelot, depuis la fondation de celle-ci par Remacle, jusqu’au 18e siècle. C’est un musée chronologique, avec différents temps, et on y a créé l’espace Wibald parce que c’était assez méconnu par le grand public mais à Stavelot il y avait un trésor d’orfèvrerie assez intéressant. Ce trésor a été dispersé et on a fait la traçabilité des pièces en expliquant que telle pièce a été achetée par telle personne, s’est retrouvée à tel endroit et finalement est dans tel musée, etc. ", précise Muriel Denis, membre de l’équipe de l’abbaye.

Guillaume Apollinaire

4 images
Le poète français Guillaume Apollinaire a aussi son musée à Stavelot © RTBF – Olivier Thunus

Deuxième musée abrité à l’abbaye de Stavelot, celui dédié au poète français Guillaume Apollinaire. " En 1899, Apollinaire a séjourné trois mois dans cette petite ville. Il avait 19 ans. Il était avec son frère plus jeune et c’est leur mère qui les avait laissés en pension à la Pension Constant, en rue Neuve, pendant qu’elle allait au casino de Spa. Ils sont restés ces trois mois, sans payer, et ils sont partis à la cloche de bois. C’est un séjour qui a eu beaucoup d’importance pour lui. Dès cette époque-là, il a introduit l’Ardenne, son folklore, sa végétation, les myrtilles, les bruyères, dans ses poèmes et dans ses œuvres en prose ", détaille Gérald Purnelle, président de l’Association des Amis de Guillaume Apollinaire.

Dans le musée, on retrouve diverses sections avec des œuvres originales. Il y a des ouvrages, des documents iconographiques, mais aussi des manuscrits d’Apollinaire. Nous avons surtout le manuscrit original du seul poème écrit en wallon par un poète français de renom ", se réjouit-il.

Musée du circuit

4 images
Le musée du circuit de Francorchamps attire des visiteurs du monde entier © RTBF – Olivier Thunus

Enfin, troisième musée et non des moindres en termes de fréquentation, celui lié au circuit de Francorchamps : " Nous avons un peu plus de 35 voitures. Ce sont des voitures qui sont pour la plupart représentatives de celles qui ont couru au circuit au fil des ans. Nous venons justement de rentrer une magnifique petite Amilcar SC de 1922, qui est toujours en état de marche. Nous avons quelques voitures qui restent ici depuis pratiquement la création du musée mais la plupart sont des voitures qui nous sont prêtées par des collectionneurs, dont les voitures changent. Parmi les véhicules emblématiques, nous avons par exemple la Benetton B188 qui a été pilotée par Thierry Boutsen en Formule Un. Il s’était bien débrouillé avec celle-ci. C’était au temps d’Ayrton Senna et d’Alain Prost. Ici, on a des gens du monde entier. Certains viennent même de Chine ", explique Pierre Christophe, un des responsables du musée. Le musée du circuit accueille aussi une très belle collection de motos.

L’abbaye de Stavelot est ouverte tous les jours de 10 à 18 heures Elle accueille aussi des expositions temporaires. Celle en cours jusqu’en mars prochain traite des caricatures de presse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK