Fléron: incontinente, Violette paie 1500 euros en plus par an pour jeter ses langes à la poubelle

Fléron: incontinente, Violette paie 1500 euros en plus par an pour jeter ses langes à la poubelle
Fléron: incontinente, Violette paie 1500 euros en plus par an pour jeter ses langes à la poubelle - © RTBF - Erik Dagonnier

A Fléron, Violette paie environ 1500 euros par an de supplément à sa taxe-poubelle. La cause: Violette est incontinente. Contrairement aux langes pour bébés, les langes pour adultes ne son pas recyclables, en raison de la présence de résidus de médicaments.

Les couches doivent donc être jetées dans les poubelles "tout-venant", ces poubelles dont les communes fixent de plus en plus souvent la taxe en fonction du poids des déchets dans les containers à puce.

C'est énorme, entre une tonne et une tonne et demi

C'est le cas dans deux tiers des communes de la province de Liège constate l'asbl Altéo, une association de défense des personnes malades et handicapées. Selon elle, ce système entraine un surcoût souvent insupportable pour les personnes incontinentes. C'est le cas de Violette. Nous sommes allés à sa rencontre.

Violette vit uniquement de son allocation d'handicapée. Incontinente depuis la naissance, elle doit utiliser quotidiennement un grand nombre de langes pour adultes. Evidemment, cela représente du poids dans la poubelle: "C'est énorme, entre une tonne et une tonne et demi. La taxe aussi. Je paie 1500 euros par an en plus. Je n'ai plus de loisirs et toutes des choses comme ça parce que j'ai trop de supplément à payer".

Il n'est pas facile d'en parler 

On estime à environ 3000 le nombre de personnes incontinentes concernées en province de Liège: "Je parle de mon cas, mais je parle aussi des autres qui sont incontinents mais qui n'osent pas en parler parce que ce n'est pas toujours facile".

Gérard Silvestre est animateur à l’ASBL Altéo Liège: "J'ai entendu des cas assez incroyables, entre autres des gens qui font sécher les langes dans le garage pour réduire le poids des déchets et que ça leur coûte moins cher".

L’ASBL demande aux communes de supprimer la part variable de leur taxe déchets pour les personnes incontinentes comme cela se fait à Hannut: "Sur un budget de 18 millions, le manque à gagner pour la commune s'élève environ à 6000 euros, c'est dérisoire".

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir