Fléron: demande de permis pour une mosquée

Projet de mosquée à Fléron
Projet de mosquée à Fléron - © Zdenek Horacek, arch.

A Fléron, la mosquée turque à l'étroit rue du Fort veut déménager à Retinne. Une demande de permis d'urbanisme a été introduite pour construire un nouveau bâtiment à la place d'un ancien hangar désaffecté. Budget: environ un million deux cents mille euros financés par une souscription et par le Diyanet, le réseau officiel des affaires religieuses de l'Etat turc. Mais le projet de nouvelle mosquée soulève des réactions négatives auprès de certains habitants. Interpellé lundi à ce sujet en plein conseil communal, le bourgmestre CDH de Fléron a décidé d'organiser jeudi soir une réunion d'information. Parmi les reproches: la taille trop grande du bâtiment et la présence d'un minaret haut de 20 mètres.

Le bâtiment de la future mosquée de Retinne fait 42 mètres de long sur deux étages. Il prévoit une salle de prière, un appartement pour l'imam, des classes de cours et une chambre funéraire, ce qui est assez rare chez nous. Sa capacité maximale d'accueil pour la prière est de 350 personnes. Un chiffre qui effraye certains habitants mais qui ne correspond pas à l'occupation habituelle de la mosquée qui compte 100 à 150 fidèles. Un parking de 40 places est prévu. Pour le minaret, l'architecte Zdenek Horacek précise qu'il sera éloigné de 80 mètres de la route. "Nous avons par cette symbolique de coupole et de minaret, une présentation traditionnelle des lieux de cultes musulmans. Le minaret, c'est un peu le clocher de l'église chez nous. Mais ici, il ne sert plus à diffuser l'appel à la prière."

Les partisans et les opposants à la mosquée s'affrontent sur Facebook: 1165 sont pour et 211 sont contre. Sur le net, un site d'extrême-droite aux relents islamophobes fait campagne contre le projet. L'enquête publique s'achève lundi. Et c'est la Région wallonne qui décidera en septembre d'accorder ou non le permis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK