Finale de la Coupe Davis: l'avant-match David Goffin-Lucas Pouille

Finale de la Coupe Davis: l'avant-match David Goffin-Lucas Pouille
Finale de la Coupe Davis: l'avant-match David Goffin-Lucas Pouille - © RTBF

Le premier match de la finale de la Coupe Davis a lieu ce vendredi en France.  Il oppose David Goffin à Lucas Pouille.  Nous avons assisté à leur dernier entraînement et avons rencontré les supporters belges qui ont fait le déplacement.

David Goffin est arrivé sur le court à 11 heures.  Il est souriant, plaisant, détendu, en apparence en tout cas. "Tout va bien", dit-il.  Mais dès les premières balles, ça ne rigole plus, place à la concentration.  Son coach personnel, Thierry Van Cleemput ne le lâche pas des yeux. "David a passé une bonne nuit, David est en forme, David est motivé, il s'est bien reposé.  C'est un événement comme un autre, on ne se prend pas la tête.  Il n'y a pas de stress, pas de pression.  Bien sûr, c'est une finale de Coupe Davis, c'est quand-même exceptionnel mais il va certainement tout donner, il est content d'être là, ça va être un moment unique", explique-t-il.

Plus tôt dans la matinée, c'est Lucas Pouille qui s'est échauffé.  Lucas Pouille, qui a toujours battu son ami David Goffin mais c'était en 2016.  Comme à son habitude, Yannick Noah, capitaine de l'équipe de France, est super positif: "Place à la folie maintenant.  Il s'est bien échauffé.  C'est un match qui va être âpre, donc on se prépare pour.  Il va bien.  On espère qu'il battra David Goffin mais ce n'est pas facile".

Les supporters belges sont là

Pendant ce temps, c'est la Fédération Belge qui prépare les drapeaux noir-jaune-rouge dans les gradins pour tenter de couper un peu le bleu dominant.  Cécile Parent, la coordinatrice de la Fédération Belge de Tennis, explique: "On a essayé de se mettre en pince derrière le banc des Belges, c'est-à-dire un peu derrière le banc et une autre partie en face, comme ça les supporters peuvent se répondre et faire un maximum de bruit.  On a pris aussi quelques places en fond de terrain".

A deux heures du match, les supporters sont arrivés au compte-gouttes.  L'excitation est perceptible.  Un groupe de Liégeois a pris congé aujourd'hui.  Pour eux, c'est un congé exceptionnel: "On a peur, on espère une victoire belge 2-0 aujourd'hui, plus ce serait prétentieux".  Un peu plus loin, on tombe sur une supportrice un peu particulière car c'est Michèle Gurdal, le premier entraîneur de David Goffin. "C'est sûr que c'est une fierté immense.  J'espère qu'il va continuer dans sa voie et nous amener le premier point", dit-elle.  Des Belges qui, nul doute, vont faire du bruit, beaucoup de bruit.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK