Fin de vie: une famille se constitue partie civile contre un ancien médecin du CHR de Huy

Fin de vie: une famille se constitue partie civile contre un ancien médecin du CHR de Huy (illustration)
Fin de vie: une famille se constitue partie civile contre un ancien médecin du CHR de Huy (illustration) - © JOHN THYS - BELGA

Une famille a décidé de déposer plainte contre l'ancien médecin du CHR de Huy inculpé pour plusieurs assassinats, survenus entre 2017 et 2018, rapportent lundi les éditions de Sudpresse.

La famille de la septuagénaire s'est constituée partie civile après que ses doutes se furent renforcés au fur et à mesure du temps. "Les proches de la défunte ont été interpellés par la manière dont les choses se sont déroulées à l'époque, alors que la situation n'était déjà pas facile. Lorsqu'ils ont appris que le médecin était inculpé dans plusieurs dossiers semblables, ils ont décidé d'agir. Ils veulent obtenir des réponses et savoir si le médecin a mis un terme à la vie de leur maman volontairement. Et dans un second temps, si cette action s'inscrivait dans un cadre légal", a expliqué Me Wilmotte, conseil de la famille, à l'agence Belga.

Déjà inculpé de neuf assassinats

Le médecin est déjà inculpé de neuf assassinats, mais cette plainte ne change rien à sa position dans le dossier. "Mon client a placé les patients sous sédation palliative et a prescrit des médicaments dans le but de les soulager. Il n'a pas provoqué leur mort mais les a accompagnés", rétorque Me Töller, avocat de l'ancien médecin du CHR.

Le praticien est soupçonné d'être sorti du cadre légal régissant l'euthanasie, alors qu'il exerçait dans le service en charge des soins de fin de vie au CHR de Huy. La direction de l'hôpital avait mis fin au contrat du médecin en septembre 2018 après avoir constaté le non-respect des procédures internes de sécurité relatives à la fin de vie. Un dossier avait été transmis au parquet de Liège.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK