Fabrice Dermien: un internement arbitraire et illégal

Le spadois Fabrice Dermien a quitté l'institution psychiatrique où il avait été interné de force il y a huit jours, mardi 4 avril, après avoir dénoncé en plein centre de la cité thermale, à l'aide d'un porte voix et sans autorisation, l'insécurité routière aux abords de l'école de Nivezé. Ce lundi 10 avril, le juge devant lequel il comparaissait à Liège l'a autorisé à regagner son domicile et cela avant même de recevoir la notification judiciaire, estimant que Fabrice Dermien avait fait l'objet d'un internement arbitraire et illégal. De plus, selon le rapport psychiatrique, Fabrice Dermien ne souffre d'aucune pathologie mentale et ne représente aucun danger ni pour la population, ni pour lui-même.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK