Exhumer les cadavres sans les toucher : une formation au cimetière de la Bergerie

Exhumer un cadavre, un tâche parfois pénible
Exhumer un cadavre, un tâche parfois pénible - © RTBF - François Braibant

Les fossoyeurs sont régulièrement confrontés à un gros problème quand il faut vider une tombe : les corps qui ont été emballés dans des sacs plastique ne se dégradent pas complètement. Ca rend le travail d'exhumation beaucoup plus pénible. Ces sacs vont être interdits, mais en attendant, il faut montrer aux fossoyeurs comment sortir et vider un cercueil sans toucher les restes humains.

Le haut du cimetière de la Bergerie présente un décor de boue et de tombes béantes. Ce sont des tombes qu'il faut vider, parce qu'elles ne sont plus entretenues ou que les concessions sont arrivées à échéance. Le travail d'exhumation est lourd. Et les fossoyeurs n'avaient jamais été formés pour ça. "Personne ne nous avait jamais montré comment faire une exhumation" explique Johnny, fossoyeur à Huy et qui a suivi cette session de formation à Seraing "donc on faisait un petit peu à notre sauce"

Ouvrir le cercueil sans voir le corps

"On n'ouvre pas un cercueil en étant face au corps" nous montre Xavier Deflorenne, le monsieur cimetières de la région wallonne, qui organise la formation. "on ouvre un cercueil en s'arrangeant pour que le corps glisse visage vers le bas dans l'ossuaire, de telle façon à ne pas devoir le regarder."  "Une fois le bois décortiqué, on ouvre à la tête, on glisse les restes sur une bâche, on reprend la bâche à cinq ou six, et on va laisser glisser le défunt dans l'ossuaire sans avoir eu aucun contact avec le corps. C'est vrai que c'est beaucoup mieux."

Pour que ce soit vraiment mieux, il faut aussi arrêter une pratique généralisée : emballer les corps dans des sacs plastique. "Les corps qui sont dans des housses en plastique conservent un aspect de corps humain complet" s'énerve Xavier Deflorenne. "A partir de là, l'impact psychologique est majeur. Vous devez imaginer ce que ça peut faire à un fossoyeur qui vient de perdre sa femme ou sa mère et qui est confronté à un cadavre de femme à moitié décomposé." 

Interdire la housse plastique

Cet emballage des corps dans des housses plastique, c'est terminé. Il va être interdit. La région wallonne va imposer le cercueil doublé de zinc. Ce type de cercueil, par une réaction chimique, a la propriété d'assécher les cadavres et donc de réduire les risques sanitaires pour les fossoyeurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK