Évasion spectaculaire à Lantin: 10,5 ans de prison requis contre Mohammed El Jabbari

Le 27 mai 2011, Mohammed El Jabbari s'évade de la prison de Lantin avec l'aide de complices armés.
2 images
Le 27 mai 2011, Mohammed El Jabbari s'évade de la prison de Lantin avec l'aide de complices armés. - © MICHEL KRAKOWSKI - BELGA

Mohammed El Jabbari s'était fait la belle de la prison de Lantin lors d'une évasion spectaculaire le 27 mai 2011.

Ce jour-là, El Jabbari nettoie dans un atelier et en profite pour fausser compagnie à ses gardiens. Après avoir disqué les barreaux d'une fenêtre, il parvient à rejoindre la cour. Grâce à un GSM, il prévient ses complices. Pendant ce temps-là, ceux-ci cisaillent les grillages et prennent d'assaut le mur de la prison : ils utilisent une échelle métallique et lancent une échelle de corde au détenu, qui s'évade.

Munis d'armes de guerre, de Kalachnikov, le commando n'hésite pas à tirer à plusieurs reprises en direction des gardiens sans, heureusement, faire de victime.

Après une course poursuite avec les forces de l'ordre, le commando s'évapore dans la nature.

La cavale a duré trois ans. El Jabbari sera finalement intercepté en avril 2014 à Arlon avec 1,7 kilo d'héroïne.

Dans son réquisitoire, le procureur a relevé la détermination et les moyens professionnels employés pour cette attaque armée.

Déjà condamné à un total de 15 ans de prison, Mohammed El Jabbari risque donc une dizaine d'année de plus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK