Euregio Meuse-Rhin: un projet pour favoriser mobilité transfrontalière et maîtrise des langues

Favoriser la découverte réciproque, entre voisins des cinq sous-régions de l'Euregio Meuse-Rhin, de leurs cultures, de leurs langues et de leurs mondes du travail respectifs et promouvoir ainsi la mobilité professionnelle transfrontalière: ce sont less ambitions affichées par un projet baptisé www.eur.Friends.

En trois ans, un budget global d'un peu plus de 3 300 000 euros y sera alloué. Les fonds Feder et la Wallonie y contribuent, notamment.

www.EUR.Friends associe dix partenaires de l'Euregio Meuse-Rhin, dont la Maison des Langues de la Province de Liège, chef de file des partenaires belges. "Le projet s'adresse autant aux jeunes de l'enseignement technique et professionnel, qu'aux étudiants, qu'aux travailleurs des PME et aux demandeurs d'emplois.", explique Gilles Huaux de la Maison des Langues, "il y a trois actions différentes: une action qui va proposer aux jeunes de l'enseignement technique et professionnel des stages en entreprises transfrontaliers, une action de développement de modules en e-learning dans les trois langues de l'Euregio et enfin une action qui va permettre de développer une plate-forme digitale multimédia à l'intention des jeunes et des jeunes adultes."

L'organisation de stages en entreprise dans une autre région linguistique de l'Euregio pour les élèves de l'enseignement technique et professionnel dans les filières de l'horeca, du tourisme, de la vente et de la bureautique, c'est la partie du projet que coordonne la Maison des Langues de la Province de Liège. 770 stages seront subsidiés. Ils débuteront en mars 2018.

L'initiative réjouit Marie Knops. Cette élève de l'école d'hôtellerie de la Ville de Liège rêve justement de faire un stage en allemand, en Communauté Germanophone ou en Allemagne: " Ça me semble intéressant car par nous-mêmes c'est un peu dur de trouver des stages du côté germanophone, et puis on n'ose pas forcément y aller. Le fait qu'on soit soutenu financièrement, et moralement ai-je envie de dire, c'est une bonne opportunité et ça nous motive plus. C'est un super projet." 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK