Eupen: la chocolaterie Jacques va définitivement fermer ses portes

Eupen: la chocolaterie Jacques va définitivement fermer ses portes
Eupen: la chocolaterie Jacques va définitivement fermer ses portes - © DR

C'est un coup de massue pour la chocolaterie Jacques. L'entreprise d'Eupen fermera bien définitivement ses portes dans 2 semaines, le 17 mai prochain. 

"Il n'y a plus aucune perspective d'avenir", ont constaté les syndicats. La direction du groupe Baronie, propriétaire de la chocolaterie, avait annoncé à l'automne sa volonté de fermer l'entreprise. La moins rentable du groupe, selon elle.

67 emplois vont disparaître

Les indemnités de rupture et les compléments extra légaux ont d'ores et déjà été négociés. Quatre personnes peuvent prétendre à une prépension. Une dizaine de malades de longue durée seront eux rattachés à l'usine brugeoise du groupe Baronie, propriétaire de la chocolaterie Jacques. Une cellule de reconversion sera également créée.

Une assemblée est prévue vendredi prochain pour expliquer toutes ces modalités au personnel.

Un déclin progressif

Jacques, c'était pourtant un pionnier du chocolat belge. C'est même l'inventeur du fameux bâton de chocolat, breveté en 1936. Mais c'est bien avant, en 1896, qu'Antoine Jacques fonde son atelier à Verviers. Un atelier qui marche tellement bien qu'il faut le transférer à Eupen dans les années 1920. Et c'est là que l'entreprise se développe. Les chromos, vignettes de papier, sorte d'album Panini avant la lettre, ont réjoui des générations d'enfants collectionneurs. 

La succès story s'est prolongée jusque dans les années 50. 250 personnes y travaillent alors, Jacques est même lauréat de prix à l'exportation, un musée du chocolat est installé dans l'entreprise. Mais les années 2000 sont celles du déclin progressif. Jacques passe de mains en mains, l'emploi diminue. 

Un certitude, cette fermeture de la chocolaterie Jacques risque bien de rester en travers de la gorge des amateurs du célèbre bâton banane et du moka rhum.

Journal télévisé 24/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK