Eupen: la Belgique accueille pour la première fois le sommet des pays germanophones

Sommet informel des Chefs d'Etat des pays germanophones.  Etaient présents: le Prince Héritier Alois von und zu Liechtenstein, le Grand-Duc Henri de Luxembourg, Joachim Gauck, Président de la République fédérale d’Allemagne et Johann Niklaus Schneider-Ammann, Président de la Confédération suisse.
3 images
Sommet informel des Chefs d'Etat des pays germanophones. Etaient présents: le Prince Héritier Alois von und zu Liechtenstein, le Grand-Duc Henri de Luxembourg, Joachim Gauck, Président de la République fédérale d’Allemagne et Johann Niklaus Schneider-Ammann, Président de la Confédération suisse. - © RTBF (F. Roideaux)

Le 13ème sommet informel des Chefs d'Etat des pays germanophones se déroule ce jeudi à Eupen. C’est la première fois que la Belgique accueille le sommet des pays germanophones. C’est du jamais vu et un honneur pour une petite ville comme Eupen, la capitale de la Communauté germanophone.  Une partie de la ville est bloquée, le dispositif de sécurité est impressionnant.

C'est la troisième fois que notre pays participe à cette réunion depuis son adhésion au groupe en 2014.  La toute première édition de ce sommet s'est déroulée en 2004 à Sankt Gallen (Suisse).  Cette année, cette rencontre rassemble les Chefs d'Etat belges, allemands, suisses, luxembourgeois et du Liechtenstein.  L'Autriche, également membre du groupe, est absente en raison des élections présidentielles prévues le 2 octobre prochain.

Olivier Paasch, ministre-président de la Communauté germanophone, a accueilli peu avant 10h00 le couple royal au Kloster Heidberg, un ancien couvent transformé en lieu de séminaires.  Le Roi Philippe et la Reine Mathilde ont ensuite accueilli leurs hôtes: le Prince héritier Alois régent du Liechtenstein et son épouse Sophie Von Wittelsbach, Joachim Gauck, président de la République fédérale d’Allemagne et son épouse Daniela Schadt, Johann Niklaus Schneider-Ammann, président de la Confédération suisse et son épouse Katharina ainsi que le Grand-Duc Henri de Luxembourg.

Les Chefs d'Etat se sont réunis pour une réunion de travail de deux heures portant sur les défis économiques à relever dans chacun des pays mais aussi les moyens déployés pour lutter contre le terrorisme. Durant ce temps, les épouses ont pris la direction de la BRF, la télévision communautaire germanophone, puis du Musée de la poterie à Raeren.

Des visites d'un centre d'éducation spécialisé (Zentrum für Förderpädagogik) et du Parlement de la Communauté germanophone sont prévues l'après-midi.

Il n'y a pas de grande décision à attendre de ce sommet informel aujourd'hui.  Mais pour la Communauté germanophone, le plus important est d'avoir accédé à une reconnaissance belge et internationale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK