En Communauté germanophone, les écoles maternelles sont bel et bien ouvertes cette semaine

Cette semaine, les cours sont suspendus dans l'enseignement, de la maternelle au secondaire. Seule exception à la règle: en Communauté germanophone, les écoles maternelles sont bel et bien ouvertes.


A lire aussi: Coronavirus en Belgique : "On accepte à l’école tous les enfants qui se présentent dont les parents n’ont pas d’autres solutions"


Il faut dire que la Communauté germanophone est peu touchée par les infections. C'est pourquoi la ministre de l'éducation de la Communauté germanophone, Lydia Klinkenberg, a décidé de laisser les classes de maternelles ouvertes.

Des parents plutôt mitigés

Nous nous sommes rendus ce matin à l'école communale d'Eupen, où les parents étaient plutôt mitigés quant à cette décision. "D'un côté, c'est très bien" témoigne un papa. "On est content de pouvoir amener le petit parce que c'est très important d'un point de vue pédagogique. Maintenant, c'est difficile de juger parce qu'on sait très bien que dans les maternelles, il y a énormément de microbes, de bactéries, que l'affectif, le corporel et l'émotionnel sont très présents". "D'un côté, je trouve que c'est une bonne chose que les maternelles ouvrent parce que pour les enfants, c'est quand même long de ne pas aller à la maternelle pendant trois semaines. Mais je trouve que c'est un peu incohérent que les écoles sont fermées et que les maternelles sont ouvertes" explique une maman.

On n'a jamais eu cette situation

Dans cette école communale, il y a 165 enfants en maternelle, 252 en primaire. Alors évidemment, Sandra Mentenich, la directrice, se réveille et s'endort avec les mesures sanitaires: "On n'a jamais encore eu cette situation" reconnait-elle, "mais nous allons veiller à ce que nos petits passent vraiment une excellente semaine. On organise toutes les activités pour nos enfants en majorité à l'extérieur. Comme il fait beau, on va en profiter pour aller dehors avec eux".

Avec le beau temps, c'est déjà presque les vacances ... en tout cas, ça y ressemble.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK