En 2019, des caméras intelligentes pour la zone de police Hesbaye-Ouest

De l'innovation en vue pour cette année 2019 à la zone de police Hesbaye - Ouest. Six caméras intelligentes devraient faire leur apparition dans les mois qui viennent au bord des routes de la zone. Dans le jargon : des caméras ANPR.

C’est une première en province de Liège. Le projet s'inscrit dans un programme national de lutte contre le terrorisme. Mais dans la zone Hesbaye-Ouest, l'objectif est plutôt de lutter contre le crime organisé et les cambriolages. "La particularité de la zone c’est qu’on a un réseau routier au nord et au sud, traversé par de nombreuses nationales. Nous avons de nombreux vols d’habitation dus à cette position géographique", précise Pascal Dodion, le chef de corps faisant fonction.

Une alerte immédiate

Le principe ? Des caméras qui scannent systématiquement les plaques d’immatriculation de tous les véhicules qui transitent par la zone de police. Il existe une base de donnée nationale et internationale des véhicules surveillés. Lorsque l'une des caméras intelligentes détecte un numéro d'immatriculation qui coïncide avec les informations de ce fichier, elle lance alors immédiatement l’alerte.

Par ailleurs, toutes les données recueillies sont conservées, pour une durée limitée. Dans le cas d'un cambriolage par exemple, les policiers pourront donc se baser après coup sur les informations glanées par les caméras pour mener leur enquête.

Faciliter le travail des enquêteurs

Plus modestement, ces caméras pourront aussi servir de support pour repérer les conducteurs qui roulent sans assurance ou qui n'ont pas passé leur contrôle technique.

Pour ce qui est de la protection de la vie privée, la police assure que l'utilisation de ces données est "très réglementée" et leur conservation limitée dans le temps

En 2019, la zone de police Hesbaye Ouest devrait s'équiper de six caméras, pour un montant total de 218 000 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK