Empoisonnement de Trois-Ponts: 20 ans de prison pour l'épouse

Le tribunal correctionnel de Verviers a rendu son jugement dans l'affaire de l'empoisonnement de Trois-Ponts. Nancy Krings avait reconnu avoir empoisonné son mari Bruno Lieber. Elle vient d'être condamnée à 20 ans de prison. La voisine du couple a pour sa part été reconnue complice des faits et écope de 6 ans de prison.

Un empoisonnement prévu

Le tribunal a déclaré que la prévention d'empoisonnement était établie à suffisance à charge de Nancy K. vu les moyens déployés pour causer la mort de son mari, prévention que la prévenue n'avait nullement niée à l'audience.

Le tribunal a par contre estimé que Fabienne W. ne pouvait être considérée comme coauteure des faits mais bien comme complice "ayant procuré l'arme", à savoir la strychnine, afin que sa voisine puisse commettre ses desseins funestes.

Un caractère machiavélique 

Le tribunal a pointé l'extrême gravité des faits, le caractère machiavélique de Nancy K. et son absence de remords.

Le 11 mars 2015, Nancy K., qui se plaignait d'être une femme battue, avait fait ingurgiter de la strychnine à son mari qui était décédé quelques minutes après avoir bu le produit. Si la mort avait été déclarée naturelle, la famille du défunt avait émis des doutes, doutes corroborés par les déclarations de la prévenue qui se vantait d'avoir tué son mari.

Elle avait été incarcérée à la mi-août 2015 pour empoisonnement tout comme sa voisine qui avait apporté une aide pour la commission des faits.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK