Elsenborn: lancements des canettes-satellites de CanSat Belgium 2018-2019

Un des lancements
2 images
Un des lancements - © RTBF - Martial Giot

Concevoir et réaliser un mini-satellite du format d'une canette de 33 centilitres et le faire voler à bord d'une fusée, c'est l'expérience que le concours CanSat propose aux élèves de 5e secondaire, une manière de les intéresser aux sciences. Ce concours est le fruit d'une collaboration entre la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et l'Euro Space Society de l'astronaute belge Dirk Frimout.

La finale de la 5e édition de CanSat Belgium se déroule en ce moment. Douze équipes ont été sélectionnées, cinq issues d'écoles bruxelloises, quatre wallonnes et trois flamandes. Ce vendredi, toutes se sont retrouvées sur l'aérodrome de la base militaire d'Elsenborn dans l'Est de la province de Liège pour les lancements des CanSat.

"Le principe, c'est de lancer une canette en l'air à l'aide d'une rocket et de récolter des informations pendant le vol. On travaille sur le projet depuis octobre, plus ou moins.", explique Lucie, membre de l'équipe de l'Institut de l'Enfant-Jésus de Nivelles.

"C'est créer un satellite de la taille d'une canette qui va analyser différentes choses: la qualité de l'air, la température, l'altitude, ... On va la mettre dans une fusée qui va l'envoyer à une altitude d'un à deux kilomètres.", complète un autre participant, élève de l'Athénée Royal de Waremme, "On leur a fabriqué un parachute. Ils vont redescendre. On aura un temps limité pour analyser tout ce qu'on a à analyser." "Ça nous ouvre une fenêtre pour nous montrer à quoi ressemblent réellement les métiers techniques scientifiques. C'est vraiment pour nous initier aux sciences.", ajoute un de ses condisciples.

Lucie, l'élève nivelloise, relève: "Moi je trouve que cela nous apprend à travailler en groupe. Puis on apprend à faire des choses beaucoup plus concrètes avec ce qu'on apprend à l'école."

De son côté, cette élève de "De l'Autre Côté de l’École", à Auderghem, déclare: "Je pense que c'est une expérience unique, ce n'est pas tous les jours que des élèves de 5e secondaire viennent sur une base militaire pour faire un lancement avec la canette et la fusée." "A une exception près, tous les participants de notre équipe sont déjà en option sciences et, je pense, compte continuer dans des études supérieures là-dedans.", poursuit un de ses condisciples. Une autre confesse d'ailleurs: "Moi, ça m'a intéressée à l’ingénierie et, du coup, je pense que je vais continuer dans cette voie-là."  

L'équipe gagnante de cette édition 2018-2019 de CanSat Belgium sera connue ce samedi. Elle pourra participer à la finale européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK