Ecole de Grâce-Hollogne fermée: des précisions apportées aux parents

Déménagement forcé ce matin pour les 135 élèves et les enseignants de l'école communale Julie et Mélissa du Boutte à Grâce-Hollogne. La commune a décidé de la fermer et de déplacer dès ce mercredi les enfants et leurs professeurs dans un autre établissement de la commune, l'école Georges Simenon, avant d'essayer de trouver une solution à plus long terme. Une réunion d'information s'est tenue hier soir pour les parents d'élèves.

C'est un contrôle réalisé dans le cadre d'une étude à risques qui a fait apparaître un taux d'amiante dans l'air inférieur aux normes légales belges mais supérieur à celles préconisées par l'Organisation Mondiale de la Santé. Ce qui semble aujourd'hui très grave, c'est que cette situation était connue depuis dix ans.  

A la sortie de la réunion, nous avons rencontré un parent d'élève. "Je pense qu'il y a un gros manque d'anticipation.  Il y a un problème d'amiante et ce problème-là était déjà connu depuis longtemps.  Je pense qu'ils ont fait un peu l'autruche.  Ils prennent des mesures d'urgence un peu dans la précipitation.  Dans trois semaines, il y a un congé scolaire, ils auraient très bien pu faire les analyses pendant les congés scolaires et laisser les enfants vivre une vie normale.  Ils ne vont probablement pas rouvrir l'école" précise ce père d'élève un peu dubitatif.

Mais y a-t-il un réel risque pour la santé des 135 élèves et les enseignants de cette école, en raison de la présence de cette amiante? Xavier Hella dirige un bureau d'audit et de conseil spécialisé dans les problèmes d'amiante.  Il explique: "L'amiante est un produit qui amène des problèmes à très long terme.  Ni le monde médical, ni le monde technique encore moins ne peut dire qu'une fibre, un jour, n'amènera pas un problème.  Néanmoins, il n'y a pas de test à brève échéance pour déterminer si, une personne ayant été exposée à une fibre, est contaminée ou non".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK