Du glyphosate a bien été pulvérisé sur le terrain de football de l'Entente Stembertoise

Du glyphosate a bien été pulvérisé sur le terrain de football de l'Entente Stembertoise (illustration)
Du glyphosate a bien été pulvérisé sur le terrain de football de l'Entente Stembertoise (illustration) - © Philippe Huguen

A Verviers, le 30 avril dernier, du glyphosate a bien été pulvérisé sur le terrain de football de l'Entente Stembertoise, sans que les riverains soient prévenus. Des riverains qui se sont inquiétés, notamment en voyant l'herbe passer du vert au jaune.

L'entreprise qui a utilisé le glyphosate, un produit reconnu comme probablement cancérigène, y est autorisée. Mais elle n'aurait pas respecté les conditions de sa licence, analyse l'échevin verviétois Malik Ben Achour.

Le cadre légal impose en fait un balisage 24 heures avant la pulvérisation.

Le club ou la Ville devait s'en charger, mais c'était à l'entreprise de vérifier la présence de ce balisage avant d'effectuer le travail. Or, le 30 avril, aucun balisage n'était présent. L'entreprise aurait alors dû le réclamer auprès de la Ville. Elle ne l'a pas fait et a quand même pulvérisé le désherbant.

La Ville de Verviers compte demander des explications et dresser un P-V de carence.

Archives : Journal télévisé 26/05/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK