Double anniversaire pour le parc d'attraction Plopsa à Coo

Le parc Plopsa à Coo fait la fête ce mercredi, à l'occasion d'un double anniversaire : celui des 60 ans du télésiège, et celui des 10 ans de la reprise de l'ancien Télécoo par Plopsa. Une reprise qui n'a pas été sans conséquence sur la fréquentation puisque de 150.000 visiteurs il y a 10 ans, le parc a triplé son nombre de visiteurs.

 

Dans le village de Coo, les habitants les plus anciens ont vu évoluer leur localité. Il y a 60 ans, la création du télésiège par exemple, n'a pas toujours été bien accueillie. " Il y avait depuis des années déjà une petite plaine de jeux au pied de la cascade : une ou deux balançoires, une petite terrasse avec buvette. Mais le télésiège, qui était la première attraction importante, a été un tournant ", témoigne Herman Maudoux, un d'entre eux.

" Il y a eu des choses anecdotiques, amusantes après coup. Par exemple, quand on a créé le télésiège, les gens du coin qui avaient un établissement dans la partie supérieure du village et qui étaient aussi des propriétaires ou locataires de terrains dans la partie basse ne voulaient pas de ce télésiège. Et donc il y en a un qui est allé construire sous celui-ci une meule de foin énorme, autour d’une perche extraordinairement élevée, de façon à chatouiller le pied des gens qui prenaient le télésiège, et un peu le saboter. C’était probablement un trop gros bouleversement. Depuis, ça s’est apaisé et le télésiège fait partie des habitudes ".

Evolution du village

La création du télésiège, puis du parc d’attraction a amené une évolution du village. Avec du positif, mais aussi du négatif, comme le précise Herman Maudoux : " Il a évolué. Du point de vue horeca et commerces, il y avait autrefois sur la nationale en bordure du village cinq ou six hôtels ou restaurants qui n’existent plus aujourd’hui et dont l’existence était liée en grosse partie à la cascade. Ceux-ci, et d’autres à l’intérieur du village, ont donné place aujourd’hui à 25-30 logements pour des touristes. Les gîtes qui vont de quelques lits à 20-30 lits. Donc ça a changé toute la configuration du village, qui est aussi devenu très bruyant pendant la haute saison ".

Il y a 10 ans, l’ancien Télécoo a été repris par Plopsa. Un tournant pour le parc d’attraction, pour les habitants et les touristes. Pour accéder au site permettant de photographier l'ensemble de la cascade de Coo par exemple, il faut désormais payer alors que, selon les anciens du village, une servitude de passage existe. Mais les revenus pour la commune de Stavelot sont plus importants.  Il y a donc eu du positif et du moins heureux selon Herman Maudoux, qui est aussi le président du syndicat d'initiative de Coo : " Ca a changé les choses. Ce n’est plus une personne ou une famille avec ses propres capitaux qui gère ça. C’est une organisation internationale, avec ses avantages et probablement ses inconvénients.  La tradition ici, c’était de venir voir la cascade, alors je crois qu’il y a des gens qui commencent à se dire que cette ère-là est en train de se terminer ".

Pour marquer cet anniversaire, le parc proposera ce mercredi des billets à moins de 10 euros et, à 19h, un concert de Sandra Kim.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK