Dossier Mathot - incinérateur : la chambre du conseil attend la décision de la Cour de Cassation

Alain Mathot et l'incinérateur Uvelia
Alain Mathot et l'incinérateur Uvelia - © RTBF - Google street view

Le dossier d'Alain Mathot, initialement reporté à ce vendredi, n'a pas été examiné par la chambre du conseil de Liège. La procédure liégeoise, qui concerne sa demande de renvoi devant le tribunal dans le dossier de l'affaire Intradel-Uvelia, a été suspendue dans l'attente d'une décision de la Cour de Cassation.

Il s'agit toujours du dossier de corruption dans le cadre de la construction de l'incinérateur d'Herstal. Au contraire des autres inculpés dans le dossier, Alain Mathot n'avait pas encore été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour répondre des faits qui lui sont reprochés. Son immunité parlementaire n'avait pas été levée et la procédure contre lui avait été suspendue.  Depuis qu'il n'est plus député, la justice liégeoise a relancé la procédure contre lui et demande son renvoi devant le tribunal correctionnel.

L'ex-député-bourgmestre de Seraing estime que se faire juger à Liège ne lui assurerait pas un procès équitable. Il ne veut pas être jugé par les juges qui ont dit, à l'issue du procès précédent, qu'il avait reçu 700 000 Euros pour influencer l'attribution du marché - alors même qu'il ne figurait pas sur le banc des prévenus. Alain Mathot a introduit devant la Cour de Cassation une requête en dessaisissement pour cause de suspicion légitime. Cette procédure devant la Cour de Cassation suspend la procédure liégeoise à l'encontre d'Alain Mathot. L'affaire n'a donc pu être examinée vendredi par la chambre du conseil de Liège, comme initialement prévu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK