Dix ans après le lancement du projet, le Cristal Park de Seraing est enfin sur les rails

Dix ans après le lancement du projet, le Cristal Park de Seraing est enfin sur les rails
3 images
Dix ans après le lancement du projet, le Cristal Park de Seraing est enfin sur les rails - © RTBF - Erik Dagonnier

A Seraing, le projet de Cristal Park prend tout doucement forme. Il a fallu 10 ans pour le finaliser. Le Cristal Park, c'est un projet de réhabilitation des anciennes cristalleries du Val Saint-Lambert. Mais au cours des 10 dernières années, le projet a évolué. Plus question d'une piste de ski, mais à la place, un écopark aventure.

Un écopark qui ne plait pas à tout le monde. Certains riverains ont en effet introduit un recours devant le Conseil d’État contre le parcours d'accrobranche situé en partie dans une zone verte protégée. Une recours qui déçoit l'échevine de l'urbanisme de Seraing, Deborah Géradon, qui défend ce projet d'écopark: "On espérait pouvoir ouvrir l'accrobranche cet été" explique-t-elle. "On avait eu un accord de pouvoir avoir la gratuité pour permettre à l'ensemble des Sérériens de découvrir le site. Pour nous, c'est un départ manqué. Ce sera pour l'été prochain. On est vraiment étonnés. Le permis a été autorisé selon une étude d'incidence qui a été faite sur le site et qui nous garantit que les espèces animales mais également que les espèces végétales étaient respectées au niveau du site. On est donc vraiment assez tristes que cette étude n'ait pas réussi à atténuer les craintes de certaines personnes. C'est un droit de leur part, ils l'exercent, on ne le réfute pas, mais on trouve effectivement que c'est un petit peu dommage".

Un espace commercial autour de la maison et la déco

Un espace commercial important est aussi prévu, autour d'un thème: la maison et la décoration. Il reste en fait 22.000 mètres carrés de bâtiments de l'ancienne cristallerie à rénover. Visite guidée avec le promoteur Pierre Grivegnée.

Des logements et des bureaux, notamment

Outre le village commercial et l'accrobranche, le site devrait accueillir aussi à terme environ 440 logements, 10 immeubles de bureaux, un espace loisirs intérieur et la nouvelle cristallerie.

Une centrale énergétique commune est prévue pour alimenter l'ensemble. Les premières demandes de permis devraient être introduites cette année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK