Dison:après 45 ans à la tête de sa commune, Yvan Ylieff tournera-t-il la page?

Une femme pour diriger Dison?
Une femme pour diriger Dison? - © rtbf

Dison, sa majorité absolue socialiste et son bourgmestre quasi indéboulonnable: Yvan Ylieff est en effet à la tête de Dison-Andrimont depuis 1973!

A 77 ans, l'ancien ministre pourrait céder l'écharpe mayorale mais cela reste du conditionnel.

Duo mais pas duel au PS

Seule certitude, cette fois, Yvan Ylieff ne conduit pas la liste socialiste. La tâche a été confiée à la députée Véronique Bonni mais l' homme fort de Dison sera bien présent puisqu'il pousse cette liste. Il ne s'en cache pas: si l'électeur lui donne le plus de voix sur cette liste et que le pouvoir revient au PS, il rempilera comme bourgmestre.

Au niveau socialiste, ce sera donc un match dans le match, un duel fratricide? "Pas du tout", affirme Véronique Bonni, "ce n'est pas un duel, c'est un duo pour ramener le plus de voix possible et garder la majorité absolue". Cette majorité absolue (14 sièges sur 25), elle s'est effritée lentement au fil de temps mais elle reste confortable face à une opposition bien faible.

Opposition en ordre dispersé

Si l'union fait la force, à Dison, elle a fait choux blanc. L'idée d'une seule liste pour une opposition forte face au PS a échoué. C'est donc en ordre dispersé que l'opposition se présentera à l'électeur.

On retrouve ainsi ECOLO, un nouveau leader  (Jean Jacques Michels ) et 2 sièges en 2012.

Le MR de Frédéric Delvaux  se retrouvait dans DIRE (Dison renouveau 3 sièges)  en 2012, il se présente cete fois sous le sigle fédéral .

Une nouvelle liste citoyenne a fait son apparition avec à sa base deux conseillers de l'action sociale. Elle s'appelle Vivre Dison. "Je ne partageais plus les idées de la tête de liste MR", explique Jefferson Arnauts, son leader, ex-DIRE qui s'est donc rapproché de Thierry Polis (CDH) pour confectionner cette liste.

A Dison, il y avait aussi un élu Wallonie d'Abord (extrème droite). Elu fantôme au conseil communal, il se représente toujours à l'extrème sous le sigle Agir. On notera encore le Parti populaire et MPE.

8% de population sous revenu d'intégration 

 Dison, c 'est la deuxième commune la plus pauvre de Wallonie en revenu par habitant et 8% de la population a déjà bénéficié du revenu d'intégration. Le défi social est donc important. Le social, la poursuite des actions tout en maîtrisant les dépenses , c'est le cheval de bataille de Vivre Dison qui développe le thème de l'intégration par l'apprentissage du français. Le PS base son programme sur la jeunesse an prônant un meilleur encadrement des jeuens dans les écoles et plus de places dans les écoles de devoirs. Le Mr souhaite des coachs pour former les jeunes aux métiers. Cette formation des personnes défavorisées notamment fait également partie du programme d'ECOLO

La mobilité est un autre défi à relever pour tous avec plus de mobilité douce précise , par exemple, ECOLO.

Ecolo et Vivre Dison pointent encore la participation citoyenne.

Le MR voudrait relancer une association des commerçants, créer une maison des asbl, proposer plus d'animations au centre de la commune.

Le PS veut mener à bien sa création de résidence service et la revitalsiation urbaine...oui dit le MR mais il faut éviter de construire la grande muraille de Chine à côté d'une population pauvre. Une allusion au projet d'ascenseur urbain.

L'éparpillement des voix entre les différentes listes d'opposition devrait profiter au PS et conforter son mayorat, seul ou quand même avec un partenaire?

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK