Dis-moi quelles mangeoires tu places dans ton jardin et je te dirai qui vient manger chez toi (album)

Sittelle torchepot
40 images
Sittelle torchepot - © Benoît Huc

Si vous voulez attirer des oiseaux dans votre jardin, la mangeoire est sans doute la meilleure solution, d'autant qu'à cette saison, la végétation ne suffit pas toujours à les nourrir. Et ce qu'on ne sait pas toujours, c'est qu'en fonction du contenu de la mangeoire, on attirera des oiseaux différents. 

Dans un jardin en ville

André Lapy adore la nature. A Wavre, dans le fond de son jardin, il approvisionne de multiples mangeoires. "C'est indispensable, et en cette saison, ça part très vite, donc je réapprovisionne plusieurs silos, notamment les tournesols, les arachides, des mélanges pour oiseaux, des boules de graisse pour mésanges car elles sont très attirées par ça.  Ça permet de pouvoir observer et d'avoir beaucoup de variétés d'oiseaux qui viennent au jardin", dit-il.

Pour cet amateur d'oiseaux, le spectacle est exceptionnel. André Lapy veut immortaliser un maximum de situations car les visiteurs sont nombreux. "Il y a pas mal de variétés.  Il y a des simples Mésanges, des Mésanges bleues, des Mésanges nonnettes.  Il peut y avoir d'autres variétés de mésange aussi.  On peut voir aussi les Accenteurs, les Verdiers, les Pinsons, les Pinsons des arbres, les Pics épeiche, les Tarins, les Chardonnerets.  Il y a quand-même moyen d'attirer beaucoup de variétés d'oiseaux au nourrissage", explique André Lapy.

"C'est un paradis"

A Ben-Ahin, près de Huy, Georges Knops a également placé des mangeoires dans sa propriété. Ce sont des centaines d'oiseaux qui se régalent. "C'est un véritable paradis, ici!  On voit plein d'oiseaux avec l'étang, les champs, l'orée des bois.  Il y a des oiseaux de toutes espèces.  C'est très amusant à les regarder et à les photographier", explique-t-il.

Un grand choix de modèles pour accueillir différents visiteurs

Au Moulin de Bierges, il existe plusieurs modèles de mangeoires. Différentes variétés de graines sont proposées à ceux et à celles qui souhaitent nourrir les oiseaux.  Valéry Laverdure, gérant de l'espace nature, explique: "Chaque espèce a son alimentation, une mésange ou un merle ne mange pas la même chose.  Certains granivores comme par exemple les Tarins, les Chardonnerets vont manger du Niger qu'on va placer dans les silos.  Pour les Merles qui mangent au sol ainsi que les Grives, on va plutôt leur déposer des pommes parterre ou mettre des mangeoires au sol.  Les mésanges, elles, mangent dans des silos à graines où on va mettre des tournesols, des arachides.  On veillera à mettre ces silos à l'écart de la prédation des chats en s'écartant un petit peu des haies pour que l'oiseau ait le temps de voir arriver les différents prédateurs.  On veillera bien également à écarter les mangeoires pour qu'il n'y ait pas de dispute entre espèces sur les zones de nourrissage".

Devine qui vient manger au jardin

Le week-end prochain, Natagora vous invite à participer à son recensement annuel. Vous aurez ainsi la carte d'identité des oiseaux qui fréquentent votre propriété. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK