Dieudonné risque 30 000 euros d'amende pour ses propos à Herstal

Dieudonne M'bala M'bala, polémiste francais, en mars 2015 lors d'un autre procès à Paris
Dieudonne M'bala M'bala, polémiste francais, en mars 2015 lors d'un autre procès à Paris - © LOIC VENANCE - AFP

Lors de son procès à la cour d'appel à Liège ce vendredi, une peine de 30.000 euros d’amende a été requise à l’encontre du polémiste français Dieudonné. Il s'agit là d'une condamnation en appel de ses propos a tenus lors de deux spectacles donnés à Herstal.

Lors d'une soirée-spectacle intitulée "Rendez-nous Jésus" et organisée en mars 2012 à la Fabrik, à Herstal, le polémiste Dieudonné avait remis en cause l'existence des chambres à gaz. Il avait même qualifié Hitler de "gentil garçon" et de "Joyeux fanfaron", et déclaré que "Jésus aurait dû être jugé à Nuremberg, au côté du Führer". Des propos prononcés devant un millier de personnes.

Le parquet de Liège avait ouvert une information qui a abouti à une inculpation pour négationnisme et incitation à la haine raciale. Condamné par défaut à deux mois de prison ainsi qu'à une amende, ses avocats ont fait opposition. 

L'avocat général Marianne Lejeune n'a pas requis de peine de prison mais une peine d'amende de 30.000 euros. Elle a également sollicité que soit imposée à Dieudonné la publication de la décision judiciaire dans quatre quotidiens belges et dans deux quotidiens français.

Dieudonné Mbala Mbala n'était pas présent à l'audience mais était défendu par Me Laquay et Me Courtoy, qui ont sollicité son acquittement. L’arrêt sur la condamnation sera prononcé le 20 janvier.

Par le passé, Dieudonné avait déjà été condamné à trois reprises pour ce même type de propos.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir