Deux ans après l'attentat du boulevard d'Avroy à Liège, un hommage en comité restreint

Ce vendredi matin, un hommage était rendu aux victimes de l’attaque de Liège, il y a deux ans jour pour jour. Boulevard d’Avroy, un homme – Benjamin Herman- abattait trois personnes. Deux policières, Soraya Belkacem et Lucile Garcia, ont perdu la vie lors de cette attaque ainsi qu’un étudiant de 22 ans, Cyril Vangrieken.

Malgré les conditions sanitaires que l’on connaît, un moment de recueillement a donc été observé ce matin. Un hommage court et simple, deux dépôts de fleurs, l’un sur les lieux du drame, l’autre devant l’hôtel de police. Un hommage masqué et en comité restreint. Seuls quelques proches et collègues des victimes étaient présents ainsi que le chef de corps de la police de Liège et Willy Demeyer, bourgmestre. "Malgré les circonstances on n’oublie pas", assure le bourgmestre. "Nous avons pris toutes les précautions, appliqué toutes les consignes, mais nous sommes là".

Deux ans après les faits jour pour jour, le drame reste vivace dans l’esprit des Liégeois. Et tout particulièrement parmi les collègues proches des deux policières abattues. "On a les photos de nos collègues dans chaque bureau et on y pense tous les jours", témoigne le commissaire George Renson qui était leur chef.

La cérémonie s’est achevée au son des sirènes des policiers liégeois. Des policiers qui sont invités à se recueillir à leur tour sur la stèle dédiée aux victimes un peu plus tard dans la journée, par petits groupes, pour éviter la promiscuité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK