Détournements au CPAS de Liège: la détention de l'inculpé confirmée

La chambre du conseil de Liège a décidé vendredi après-midi de maintenir en détention le Liégeois âgé de 62 ans qui est suspecté d'avoir détourné jusqu'à 200.000 euros au CPAS de Liège.
La chambre du conseil de Liège a décidé vendredi après-midi de maintenir en détention le Liégeois âgé de 62 ans qui est suspecté d'avoir détourné jusqu'à 200.000 euros au CPAS de Liège. - © RTBF

La chambre du conseil de Liège a décidé vendredi après-midi de maintenir en détention le Liégeois âgé de 62 ans qui est suspecté d'avoir détourné jusqu'à 200.000 euros au CPAS de Liège. Son avocat, Me Simonis, envisage de faire appel de la décision.

Cet employé du CPAS de Liège, désormais licencié pour faute grave, avait été placé sous mandat d'arrêt dimanche et inculpé de faux commis par un fonctionnaire public, détournements et blanchiments d'argent. Depuis une quinzaine d'années, il aurait détourné entre 150.000 et 200.000 euros réinvestis dans l'immobilier. Selon les premières informations révélées, l'argent aurait été puisé sur le compte du règlement collectif de dettes du CPAS.

L'inculpé conteste les montants qui ont été évoqués jusqu'à présent et parle de moins de 100.000 euros détournés. Il n'aurait pas préjudicié les personnes qui étaient en médiation mais aurait joué sur le solde créditeur du CPAS, d'après ses premières explications.

La chambre du conseil de Liège a décidé de le maintenir en détention. "Nous envisageons de faire appel de la décision pour obtenir au moins une surveillance électronique à domicile", a indiqué Me Mathieu Simonis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK