« Désirez-vous payer en euros ou en Belgos ? » : l’est du pays se dote de sa propre monnaie

"Chaque jour, les 7 décrochages régionaux de Vivacité mettent un coup de projecteur sur la presse locale. La RTBF vous propose le regard et la plume des journalistes de terrain, en Wallonie et à Bruxelles dans le cadre "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés par la crise du Covid 19 "

Vous pourrez bientôt choisir de régler l’addition en euros ou en "Belgos" dans les restaurants de l’est du pays. Le gouvernement de la Communauté germanophone instaure un chèque régional échangeable dans les commerces des neuf communes germanophones et neuf communes francophones limitrophes.

Une aide pour les secteurs "coronasinistrés"

Pierre Schoffers, journaliste pour La Libre, était au micro d’Olivier Colle dans Liège Matin pour expliquer le principe de cette nouvelle monnaie. "Il s’agit d’un concept évolutif imaginé par le gouvernement la Communauté germanophone, vulgarise le journaliste. Cela commencera par un système de bons d’achat, utilisables principalement dans l’Horeca et dans le tourisme."

Deux secteurs "coronasinistrés", comme le pointe le journaliste dans les colonnes de la Gazette de Liège. "L’idée est d’aider ces secteurs et de développer l’économie locale." À terme, ces chèques muteront pour devenir une véritable monnaie régionale. Si cette devise n'a pas encore de nom officiel, l'invité d'Olivier Colle a déjà une suggestion : "Le BelgO, avec un O majuscule, en référence à l'Ostbelgien, ou comme j'aime le traduire en français le BelgOrient. C'est-à-dire la zone qui reprend les neuf communes germanophones et neuf communes francophones limitrophes."


►►► À lire aussi : Consommer local avec les monnaies locales, ça marche vraiment ?


La ville d'Eupen devrait être la première à instaurer ce système. "Ces chèques ne sont pas encore en fonction, mais ça devrait commencer dans quelques jours dans la ville d'Eupen, qui pré-finance le système en versant la somme de 1.145€ aux commerçants qui participent", poursuit le journaliste. Les citoyens pourront acquérir ces bons d'achat à un prix inférieur à leur valeur faciale : "Ils coûteront 15€ mais vaudront 25€ dans les commerces".

Pour en apprendre plus sur ces chèques régionaux, découvrez l'article de Pierre Schoffers, "Le creuset d'une nouveau pays ?", dans La Gazette de Liège de ce mardi 30 juin ou sur le site de la DH.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK