Des voleurs de métaux devant le tribunal correctionnel de Liège

Une bande de voleurs de métaux composée de cinq Roumains et d'un Turc a comparu lundi devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre de faits de vols commis au préjudice d'ArcelorMittal. L'entreprise a été ciblée par les activités de cette cellule, qui agissait avec des méthodes professionnelles, sur son site du haut fourneau de Seraing (le HF B), inactif mais placé sous cocon.

La bande avait été interceptée le 26 mai 2015 à Seraing alors qu'elle quittait l'endroit après avoir dérobé des centaines de kilos de métaux. Seules six personnes sur une bande de quinze individus avaient été interceptées. Cette cellule était active depuis une quinzaine de jours sur les lieux et avait même installé un dortoir pour y faciliter ses activités.

Le HF B de Seraing est inactif mais placé sous cocon dans l'attente d'une relance éventuelle. Mais le site est régulièrement ciblé par des vols de métaux malgré un important dispositif de sécurisation.

La bande interceptée était capable d'emporter une tonne et demi de métaux par jour. Elle aurait évacué vers Charleroi plus de 20 tonnes de métaux en 15 jours, dont 6 tonnes de cuivre pour un montant de 35 000 euros. Cette bande avait été constituée en Roumanie et comptait des dirigeants, des recruteurs et des exécutants. Mais cette cellule ne serait qu'un des rouages d'une organisation criminelle plus importante. Des dossiers judiciaires ont été ouverts dans le cadre des activités d'une organisation criminelle à Audenarde, Hasselt et Liège.

Le parquet a réclamé des peines allant de 18 mois à 40 mois de prison contre les différents prévenus.

Le jugement est attendu dans les prochaines semaines.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK