Des traces d'occupation paléolithique sous l'hôpital de la Citadelle

Du stationnement en sous-sol, ou en étages, aux abords de la clinique ?
Du stationnement en sous-sol, ou en étages, aux abords de la clinique ? - © Google Earth

Le centre hospitalier régional va-t-il pouvoir creuser sous son parking pour augmenter sa capacité ? Des fouilles préliminaires ont été menées cet été. Les archéologues viennent de livrer leurs conclusions. Selon leur rapport, des vestiges du fort hollandais ont été trouvés. Ce n’est pas une surprise, puisque la zone a été militairement développée juste après l’ère napoléonienne. Mais d’autres découvertes dignes d’intérêt ont été faites : des traces d’occupation humaine qui datent d’une période interglaciaire du paléolithique, aux alentours de moins quatre-vingt mille ans. Ce n’est pas, non plus, étonnant : le faubourg Sainte-Walburge est connu des spécialistes de la préhistoire parce que, pas loin de la Citadelle, un gisement de silex taillés a été repéré dès le début du siècle dernier.

La question, à présent, c’est de savoir que faire ? La réponse dépend des propriétaires du site. Soit procéder à une exploration exhaustive, soit renoncer, soit intégrer, d’une manière ou d’une autre, le résultat des fouilles dans le projet, qui, par ailleurs, a déjà suscité quelques oppositions urbanistiques. Selon nos informations, la direction de l’intercommunale vient de demander aux trois groupes qui se sont portés candidats pour construire le parking de voir comment ils peuvent envisager d’adapter leur dossier. C’est en fonction de leurs propositions qu’un choix peut ensuite intervenir. La décision d’attribution du marché est donc encore loin d’être prise…

 

Quand le CHR n'était encore qu'un projet  (Archives: Journal télévisé 01/06/1970)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK