Des thèmes toujours plus originaux pour le 515ème laetare stavelotain

Les Blancs-Moussis seront plus de 500 au prochain laetare de Stavelot
5 images
Les Blancs-Moussis seront plus de 500 au prochain laetare de Stavelot - © RTBF

Stavelot devrait être touché par une inondation du 25 au 27 mars... Une inondation de confetti, à l'occasion de son 515ème laetare. Au moins cinq tonnes de ces petits bouts de papiers seront déversées sur la foule, notamment lors du grand cortège du dimanche. Un cortège qui ne sera pas unique puisqu'un autre est déjà programmé le samedi soir. Deux cortèges et plus de 500 Blancs-Moussis pour clôturer le défilé du dimanche.

Un cortège original

Un cortège lumineux le samedi dès 20h30, un grand cortège avec 2500 participants dont 500 Blancs-Moussis le dimanche, un feu d'artifice dominical suivi d'un concert gratuit de Marka, voilà pour le programme du 515ème laetare. Un événement sur un parcours modifié cette année, et avec des thèmes encore plus intrigants que d'habitude : "L’épouvante est de taille, fils et ficelles, terra (l’esprit du désert), etc., donc les gens cherchent l’originalité et on sent que les spectateurs aiment beaucoup parce que c’est original et coloré", explique André Burton, président du comité des fêtes.

Pour l'événement, un invité d'honneur : le prince Laurent et sa famille. Et une sécurité renforcée, contexte oblige : " Cette année, on va rajouter des dispositifs à chaque entrée de ville : un dispositif de chicanes et des rues bloquées par des blocs de béton. Nous allons aussi augmenter l’effectif policier ", détaille l’inspecteur principal Manu Servais, responsable de la maison de police de Stavelot. " Une ordonnance de police interdit aussi les masques et déguisements faisant référence au radicalisme. Même chose pour les armes factices ", ajoute-t-il encore.

Contrôles du SPF Santé

Une fête qui se doit aussi de respecter les règles. Le service public fédéral Santé publique l'a rappelé aux organisateurs : " Avec une gentille lettre nous indiquant que les moins de 16 ans ne peuvent pas boire de bière et les moins de 18 ans des spiritueux. Et en plus ils feront des contrôles pendant le cortège pour que les groupes ne distribuent pas gratuitement de l’alcool à ces jeunes. Et mieux vaut prendre l’avertissement au sérieux car celui qui ne respecterait pas cela s’expose à une amende, tant pour le distributeur que pour celui qui boirait cet alcool ", précise encore André Burton. Et lors du dernier carnaval de Malmedy, certains ont pu expérimenter que les contrôleurs du SPF Santé publique ne se laissent pas amadouer par l’esprit carnavalesque.

Un laetare stavelotain qui servira aussi cette fois de grande répétition, notamment au niveau du parcours, pour une nouvelle édition des carnavals du monde en août prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK