Des listes Wallonie Insoumise aux élections fédérales et régionales en province de Liège

Des listes Wallonie Insoumise aux élections fédérales et régionales en province de Liège
Des listes Wallonie Insoumise aux élections fédérales et régionales en province de Liège - © RTBF - Martial Giot

Après avoir présenté quelques listes lors des dernières communales, le mouvement politique Wallonie Insoumise prépare les élections organisées le 26 mai prochain, soit un peu moins de deux ans après sa fondation.

En province de Liège, Wallonie Insoumise va déposer des listes pour les fédérales et les régionales. Les têtes de liste seront annoncées à la fin de ce mois.

Très critique à l'égard de la politique du gouvernement fédéral sortant, Wallonie Insoumise prône en priorité la souveraineté pour la Wallonie. Son slogan: "La Wallonie dominée, c'est fini.". Le mouvement veut aussi refonder la démocratie en combinant représentation et participation des citoyens, avec comme outil un référendum d'initiative citoyenne wallon, et il plaide pour une laïcité offensive. 

Gilets jaunes, jeunes pour le climat, actions syndicales ou autres, la mobilisation des citoyens contre les politiques actuelles peut-elle être favorable à Wallonie Insoumise? Pour son porte-parole, le Flémallois Francis Biesmans, la réponse est oui: "Je pense qu'elle nous sera favorable parce que nous sommes les seuls à avoir une claire vision wallonne de ce qu'il faut faire et des politiques alternatives à mettre en œuvre. Je pense que tout ça traduit l'échec du gouvernement actuel, gouvernement fondamentalement dominé par la NVA. Ces mouvements citoyens, sociaux, traduisent le rejet de ce type de politiques. Nous sommes des gens ouverts. Sur nos listes, nous accueillerons tout qui est d'accord avec cette idée de souveraineté pleine et entière pour la Wallonie. Une pleine souveraineté pour la Wallonie pour mener une autre politique, rompre avec la politique d'austérité telle qu'elle existe aujourd'hui et mettre en œuvre une véritable politique de plein emploi. Il faut également assurer la transition électrique et écologique. Il faut une profonde réforme, quasiment une révolution, sur le plan fiscal. Nous voulons moins d'impôts pour les bas et moyens revenus, mais par contre davantage d'impôts pour les hauts revenus."        

 

   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK